54Selon Cousinet (1969, p. 171) les adolescents comprennent que le groupe sera d’autant plus vivant si chaque individu y apporte sa part de coopération. Ce n’est cependant pas précisément ce que nous avons observé. En effet, cette conscience de l’action et de l’intérêt collectif n’apparaît pas naturellement. Il faut, semble-t-il, davantage de temps à certains élèves pour comprendre l’intérêt du travail collectif, résidant à l’intérieur même des échanges, des interactions, et pas seulement dans la simple réalisation de la tâche.
La coïncidence entre la date de publication de mon texte dans La Presse samedi 7 janvier: (http://www.cyberpresse.ca/opinions/201201/05/01-4483211-mission-impossible.php) et la parution du vôtre ici est frappante pour ce sujet commun qu'est le travail à temps partiel et la conciliation travail-famille! C'est un thème qui mérite d'être abordé sur plusieurs tribunes car il est très actuel et intéresse de nombreuses familles au Québec. Je suis bien heureuse de lire votre Blogue. C'est un sujet de société et plus nous en parlerons, plus les choses risquent de s'améliorer à l'avantage des familles... et des entreprises également! En effet, ces dernières subiront les contre-coups positifis des aménagements de travail à temps partiel pour certain(e)s de ses employé(e)s. Certains postes de travail s'y prêtent plus que d'autres. Mais il faut prendre des actions concrètes, tant du point de vue personnel que de celui de l'employeur.
32Au niveau de la situation tutorale, quand un tuteur ne remplit pas son rôle, ne s’occupe que de la tâche à accomplir et n’utilise pas les fonctions d’étayage pour aider les tutorés, ceux-ci n’accusent pas de progrès. C’est-à-dire que leurs trois résultats sont plus faibles après les séances collectives qu’initialement. Ainsi, le niveau de compétences plus élevé ne suffit pas à faire un bon tuteur. Une tutrice n’a pas pu ou su utiliser ses compétences pour expliquer et aider les membres de son groupe. L’on peut dire que, tout en étant restée experte, elle n’est pas devenue une véritable tutrice.

Une première série de six phrases est donnée, ce qui me permet de repérer huit élèves très à l’aise dans cet exercice. Les élèves travaillent d’abord seuls, puis s’entraident. On fait une correction rapide ensemble. J’annonce ensuite une deuxième série de phrases. Je désigne à la classe les huit élèves que j’ai repérés et qui seront tuteurs d’office, c’est-à-dire immédiatement, sans avoir besoin de refaire l’exercice. Les autres élèves pourront devenir tuteurs à leur tour à la fin de leur travail. Les tuteurs sont à disposition pour aider et pour valider les réponses.
Bref, je me suis souvent faire dire que seule une bonne mère reste à la maison, que je risquait de blesser irrémédiablement mon fils en retournant au travail aussi vite (dans l'espoir de garder mon poste, je suis revenue après le 5e mois de mon fils). La pression sociale a été très forte, et pourtant, quand je vois ces femmes qui s'évertuent à être la mère parfaite, avec le ménage parfait, etc... Elles n'ont pas l'air plus heureuses qu'une femme travaillant. Plutôt frustrées même.
Le contenu pédagogique, ci-joint, est un référentiel commun à tous les formateurs des Tuteurs des Travaux Publics. Chaque formateur, en fonction du public à former, pourra insister sur un thème précis, sans pour autant négliger les autres. Le dernier jour est réservé à la synthèse de la formation et au partage d’expériences. C’est un jour d’échanges.
HUGUET Pascal et MONTEIL Jean-Marc. Comparaison sociale, genre et performances cognitives : étude expérimentale de l’intervention des appartenances de sexe dans le fonctionnement cognitif individuel, dans R.-V. Joule, J.-M. Monteil et J.-L. Beauvois. Perspectives cognitives et conduites sociales : contextes et contextes sociaux. Tome V, Delachaux et Niestlé, 1996, p. 33-48.
Faire appel à OMEGA CONNECT, prestataire saisie données est la solution pour optimiser la gestion de votre entreprise. En nous confiant certaines tâches de votre activité, comme la saisie de donnée, vous ne pouvez qu’être gagnant. L’externalisation de la saisie de vos données vous permettra d’économiser votre temps et votre énergie. Il vous sera possible de concentrer vos efforts et celles de vos équipes sur l’activité principale de votre entreprise. Vous pourrez également en tirer un avantage économique certain. En effet, grâce à l’externalisation avec OMEGA CONNECT, ces travaux vous reviendront toujours moins chers.
42Au niveau de la situation coopérative, on peut observer des élèves en retrait, tous du genre masculin et n’accusant pas de progrès. Ils ne semblent pas observateurs ou imitateurs, se désintéressent du travail, et sont repérés dans les groupes où se trouvent des élèves leaders prenant l’ascendant sur leurs pairs. Ainsi, ce qui paraît profitable dans le cas du tutorat, à savoir l’imitation et la passivité sous l’égide d’un pair plus directif, semble devenir un handicap quand les rôles ne sont pas définis dans une structure non hiérarchique.
Communiquez de façon active avec vos responsables. Il est vital que vos supérieurs soient assurés de ce que vous êtes productif et que vous vous attelez à la tâche. Si vous travailliez dans un bureau habituel, vous verriez surement votre superviseur de façon régulière tout au long de la journée, et c’est pour cela que, lorsque vous travaillez depuis chez vous, vous devez veiller aussi à communiquer de façon constante avec votre responsable au cours de la journée de travail[7].
N° CNIL 1440274 – Que fait-on de ces informations ? Les éléments communiqués dans ce formulaire seront traitées de manière confidentielle et ne seront utilisées que dans le cadre de la présentation de l’offre de travail à domicile par des conseillers indépendants. Vous ne serez donc pas spammé(e) en vous inscrivant ici. Par ailleurs, ces informations étant couvertes par la loi du 6 janvier 1978, relative à l’informatique et aux libertés, vous pourrez ainsi à tout moment nous demander d’accéder à vos données, de les rectifier ou de les supprimer définitivement en nous écrivant à : contact@travailler-a-domicile.fr.
Emploi Coaching CVEmploi educationEnfant Education petite enfanceFormation Distance en ligneFormation Médicale SantéFormation Sociale en FranceFormation ThérapieHumour, blague, gagHypnose, hypnotique, transeInstitution Education formationMéthodes Educatives PédagogieONG OrganisationsPrévention Dépendance, toxicomanie, alcoolismePsychothérapie Thérapie comportementaleSociale SuisseStages Stagiaire EmploiThérapie, Thérapeute, PsychothérapieValidation d'acquis professionnelZoothérapie Formation et Thérapie
La vidéo montre que le tutorat est souvent d’abord un étayage tel qu’a pu le décrire le psychologue Jerome Bruner : le tuteur encourage et remobilise le tutoré, recentre son attention, valide les étapes de sa procédure, signale des indices ou des erreurs, rappelle ce qui a été fait ou dit en classe, etc. Cependant le tutorat doit aussi être une aide méthodologique, ce que mes élèves commencent à apprendre : poser des questions plutôt qu’apporter des réponses, donner des exemples, faire référence à des techniques ou à des outils, etc.

Cette seconde étape donne aux cinq élèves repérés comme susceptibles d’être tuteurs l’occasion de s’exprimer sur ce que représente l’aide. Cela leur permet de mettre en avant leurs propositions et leur motivation à devenir tuteur. En effet, il ne peut y avoir d’entraide si le futur tuteur ne s’engage pas pleinement, et surtout s’il ne s’en sent pas capable. Ainsi, le tutorat s’est donc appuyé sur les cinq élèves ayant été présélectionnés.
21Contrairement aux jeunes tuteurs qui rencontrent des difficultés à développer une aide instrumentale, les adultes évaluent plus facilement le minimum d’aide requis à mettre en place eu égard aux caractéristiques du sujet novice. Cependant, une formation et un suivi du tuteur pourraient probablement permettre, comme l’avait déjà montré Allen (1976), de rendre progressivement ces jeunes tuteurs plus efficients et ainsi de rendre compte des possibilités réelles dont ils sont capables en matière de tutorat.
Durant cette première phase, je circule dans la classe et encourage les élèves hésitants. Je leur demande d’expliciter leur façon de faire pour m’assurer non seulement de leur bonne compréhension de l’énoncé, mais aussi et surtout de leur capacité à revenir pas à pas sur une procédure, compétence qui sera indispensable aux tuteurs bientôt désignés. Entre autres, un élève de CE2 semble avoir des facilités dont ne dispose aucun autre élève. Il résout facilement le problème par une procédure qui lui est personnelle mais, à mon avis, difficilement transmissible. Je l’amène donc à réfléchir à d’autres procédures possibles qu’il pourrait expliquer à un camarade en difficulté.
Je passe dans les binômes tuteur/tutoré et m’informe de ce qui se passe. Au fur et à mesure, je note au tableau les éléments de méthode que les tuteurs utilisent : le verbe, on peut le conjuguer, on peut l’encadrer par la négation ; pour trouver le sujet, on demande « qui est-ce qui… ? » ; pour trouver le COD on fait « sujet + verbe + qui ou quoi ? », etc.
Meilleurs emplois pour les mamans à la maison. Il s’agit d’une certaine compétence pour pouvoir équilibrer la maternité et un emploi à plein temps, et c’est pour cette raison que beaucoup cherchent des emplois pour rester chez eux à la place. Bien que cela puisse prendre beaucoup de temps en soi, de nombreuses mères ne peuvent pas encore secouer le besoin et désirent continuer leur travail, même si elles sont à temps partiel. À la lumière de cela, de nombreuses entreprises ont commencé à répondre aux mères pour un travail légitime à partir d’emplois à domicile, les mères qui souhaitent pouvoir encore s’occuper de leur enfant tout en gagnant un revenu supplémentaire et flexible sur le côté. Voici les 7  mieux essayés des meilleurs emplois pour les mamans à la maison.
En complément de ces conclusions, nous nous permettons de citer quelques passages du livre de Sylvain Connac Apprendre par les pédagogies coopératives, qui nous semblent parfaitement correspondre à nos observations en classe. L’auteur, reprenant les thèses du chercheur Jacky Caillier, rappelle que c’est paradoxalement le tuteur qui bénéficie le plus du tutorat : « Ces situations tutorielles permettent un apprentissage par la reformulation en amenant l’élève qui aide à revisiter des connaissances, à les réorganiser, à mieux voir l’essentiel. »
Toutefois, l’autonomie des aidants est relative, d’abord parce que, peu sûrs d’eux-mêmes et de ce qu’ils proposent, ils cherchent auprès de moi la validation des résultats, ensuite parce que l’explication de l’énoncé et de la procédure de résolution restent des tâches complexes, même avec la fiche méthodologique. D’ailleurs, à l’usage, la pertinence de cette fiche me paraît relative, car elle est peut-être trop dense, et sûrement trop directive.

Je demande ensuite aux uns comment ils s’y sont pris pour aider et pour expliquer à ceux à qui ils sont venus en aide, et aux autres s’ils pensent que les explications que le camarade leur a données les ont vraiment aidés. Plusieurs élèves ont affirmé qu’ils « y arrivaient mieux » avec l’aide d’un camarade, sans être certains de pouvoir désormais y arriver seuls. Des aidants reconnaissent que « ce n’est pas facile d’expliquer ce qu’il faut faire ». Et une élève, qui avait demandé l’aide d’une camarade a déclaré : « Elle ne m’a pas expliqué, elle a fait et j’ai recopié. »
55Il est alors possible quand les élèves parviennent à ce stade de compréhension de leur situation de groupe, d’obtenir des progrès plus flagrants. Mais la coopération mise en place sur le mode piagétien ne suffit pas non plus pour observer des progrès chez les membres de ces groupes. Il apparaît qu’il faut aussi de l’opposition, de la contradiction argumentée. Dans certains de ces groupes, il y a des formes de coopération et d’interactions sur un mode égalitaire. La symétrie y est reconnue et utilisée pour permettre à tous de s’exprimer. Mais si chacun ne sait, ou ne peut, argumenter ses propos, les opposer à ceux des autres, démontrer pourquoi de telles positions, la coopération est stérile dans le sens où elle n’aboutit pas aux progrès des élèves. On se trouve alors davantage en présence d’apprentissage collaboratif permettant des échanges non structurés de partage et de mise en commun des savoirs.
C'est certain que le temps plein rend l'équation couple, parent, tâches ménagères extrêmement précaire. Mais je pense que lorsqu'on est bien, heureux dans ce que l'on fait, on trouve toujours le temps pour les bonnes activités. Il faut simplement être assez forte pour dire non et ne pas se laisser influencer par les qu'en dira-t-on de la pression sociale. Et un mari flexible n'est pas à négliger!
45En l’état actuel des conclusions de ces travaux, le tutorat peut ainsi être considéré comme une expérience qui peut être bénéfique aussi bien sur le plan de la maîtrise cognitive du savoir et du savoir-faire qu’implique la tâche à réaliser ou à transmettre, que sur le plan de l’intégration scolaire. On retiendra que le fait d’exercer le rôle de tuteur pour un enfant dont le rôle ordinaire est celui d’apprenant peut lui procurer une expérience psychologique favorisant l’appétence à apprendre et ainsi « restaurer le sens de l’acte d’apprendre et de ce que l’on apprend » (Barnier, 1996, p. 46). Cela pourrait constituer un moyen très utile pour replacer en particulier l’enfant en difficulté scolaire dans un processus plus constructif vis-à-vis de l’école et de lui-même (Allen & Feldman, 1973). Aider et être aidé à son tour peut également permettre d’inscrire l’élève dans un processus d’entraide (Baudrit, 2005) favorisant son insertion scolaire. Du côté du novice, le contexte différent qu’offre la situation tutorielle entre enfants pourrait s’avérer davantage à la portée des élèves en difficulté que le contexte de la classe. Cette situation pourrait alors devenir un moyen plus adapté pour accéder aux apprentissages. De manière générale, on retiendra avec les travaux de Webb et al. (1995, 2003) l’existence d’un lien étroit entre la nature de la participation des élèves et son efficacité. Ces différents travaux montrent l’intérêt d’étudier le rapport étroit qui associe l’expertise du tuteur et sa capacité de transmettre au potentiel d’apprentissage de l’enfant novice. Enfin, les études expérimentales, portant sur l’impact du statut attribué à l’expert explicitement ou non informé de son rôle de tuteur, mais aussi les travaux actuels dans le champ de l’apprentissage coopératif, soulignent à cet égard l’impact de la formation préalable sur la qualité des échanges. Ceci nous paraît fondamental au plan scolaire si l’on veut qu’au-delà des effets sur la vie scolaire, les interactions génèrent également des bénéfices au plan des acquisitions disciplinaires proprement dites.
16Ces indicateurs nous fournissent des éléments précieux qui nous montrent qu’une plus grande densité des conduites tutorielles peut être obtenue en jouant sur des facteurs somme toute plutôt aisés à réunir. Toutefois, ces conduites sont associées à d’autres conduites comme les collaborations entre partenaires abordées plus haut ou le travail individuel dont il est finalement difficile de départager l’influence respective dans les performances issues de la situation tutorielle. Menées dans le cadre de travaux expérimentaux portant sur l’étude 1) de facteurs spécifiques et leurs effets sur la situation d’apprentissage, et 2) d’expériences pédagogiques se situant au cœur d’un dispositif pédagogique, un certain nombre d’études nous apportent cependant un éclairage pertinent sur les bénéfices apportés à l’issue de la situation tutorielle.
Créer un blogue est une excellente façon de lancer la carrière d’un pigiste et de vous démarquer sur l’Internet. Le blogue vous permet également de mettre à profit votre esprit créatif et de dénicher un auditoire. Que vous écriviez sur votre vie comme papa à la maison, sur vos inspirations quotidiennes ou encore sur votre passe-temps, vous trouverez un auditoire pour tout!
×