Qu’il exerce en indépendant ou au sein d’une structure (agence web, centre d’appels), l’opérateur de saisie accomplit son attribution en utilisant des logiciels adaptés. La maîtrise des outils informations, des appareils enregistreurs de données, des logiciels de traitement  de texte s’avère indispensable pour mener à bien cette mission. L’opérateur exerce à distance le métier de secrétaire, en sus d’autres fonctions comme l’accueil téléphonique, c’est-à-dire la gestion des appels entrants et sortants. C’est pour cela qu’il est plus avantageux pour une entreprise de contacter un centre d’appels.
HUGUET Pascal et MONTEIL Jean-Marc. Comparaison sociale, genre et performances cognitives : étude expérimentale de l’intervention des appartenances de sexe dans le fonctionnement cognitif individuel, dans R.-V. Joule, J.-M. Monteil et J.-L. Beauvois. Perspectives cognitives et conduites sociales : contextes et contextes sociaux. Tome V, Delachaux et Niestlé, 1996, p. 33-48.
26Le pourcentage de progrès des élèves au niveau de la situation coopérative après six séances (37,50 %) est plus important qu’après les trois premières (12 %) et rattrape le retard acquis sur la situation tutorale. Comme le préconisent Abrami et al. (1996, p. 27) le facteur temps est essentiel : Il faut le temps de « s’adapter les uns aux autres, d’établir des normes, d’exprimer leurs idées, d’assimiler les contributions des autres, de dialoguer, de critiquer et d’intégrer les différents points de vue. Si le temps est trop court les élèves n’auront peut-être pas l’occasion de trouver le meilleur moyen de coordonner leurs efforts ou ne prendront peut-être pas la peine de s’entraider ».

22Un progrès représente une différence positive entre la note obtenue à l’exercice intermédiaire et celle de l’exercice initial. Les différences négatives ou nulles obtenues dans les mêmes conditions ont été regroupées dans les non-progrès. La p-value calculée selon le test paramétrique t, est inférieure au niveau de signification alpha = 0,05. Il existe donc un lien significatif entre le travail de groupe en situation tutorale ou coopérative, et les progrès des élèves de ces groupes. Cette interprétation est confirmée par les résultats du test non paramétrique de Mann-Whitney (p-value = 0,006 < 0,05). Ainsi, le fait de travailler au niveau d’une situation tutorale semble davantage favoriser les apprentissages des tutorés, que les membres des groupes au niveau de la situation coopérative.


Etant étudiante, je recherche un travail pour financer mes études. Je suis très intéressée par le travail que vous proposez. Je suis de Suisse, J'ai un CFC d'assistante en pharmacie et je fais actuellement une maturité professionnelle dans la santé et le social. Je suis disponible tous les soirs de la semaine et voudrais savoir si une place est disponible ?
Chez OMEGA CONNECT, nous sommes spécialisés dans l’externalisation de certaines activités, dont la relation client, le traitement des données, et les services e-commerces. Nous intervenons dans de nombreux domaines pour vous aider à optimiser votre entreprise. Plus particulièrement, la saisie de données est un des services les plus prisés par nos clients. Grâce à notre équipe qualifiée, et à une démarche d’amélioration continue de nos process, nous pouvons vous offrir un service de qualité, fiable et sécurisé. Ainsi, vous pouvez nous confier sereinement vos données. Vous bénéficierez de tous les avantages que nous vous offrons en tant que prestataire saisie données.
23L’explication de ce résultat peut se situer dans le fait que le tutorat et son asymétrie de compétences représentent une situation plus habituelle pour tous les élèves. Sa structure hiérarchique ressemble en effet davantage à la situation enseignant expert/élève apprenant. Lorsqu’il est question d’apprentissages rapides, l’asymétrie de compétences semble plus favorisante que la symétrie.
Pour faire un plus juste état de la situation, nous utiliserons les tableaux compilés par l’économiste Claude Laferrière. En fonction des tranches de revenus et de diverses situations familiales typiques, il a calculé quel était l’argent réellement disponible, après avoir tenu compte des impôts, charges sociales, transferts, crédits et autres prestations.
Je suis tellement heureuse d'avoir lue votre article, il ne fait que renforcer mon opinion face a la "job" de maman. Je suis moi-meme mere d'une fillette de 2 ans, et je ne cesse de dire a mon conjoint que j'adorerais retourner travailler a temps partiel, histoire de faire un peu d'argent de poche, sortir et socialiser avec les autres, mais malheureusement il ne partage pas la meme idee que moi, il dit que nous n'avons pas fait un enfant pour le faire elever par les autres ...)
Non mais Nico, je n’ai rien à enseigner … Nous avons tout à enseigner, à partager avec les autres, cela peut être une connaissance ou une aptitude. Vraiment. Et il y a nécessairement quelqu’un d’autre qui a besoin d’apprendre cela. Tu ne me crois pas? Voyons voir sur ce long article je vous dis comment donner des leçons spéciales, je vous promets que vous voudrez vous inscrire après cela (en plus, j’ai fait une petite vidéo pour vous montrer ce qu’est Superprof).
Oui, j'avais appris que la grosse carrière amène une certaine valorisation, mais est-ce un apprentissage valable? Je déplore grandement qu'on réclame l'égalité femmes-hommes en ne se fondant que sur le travail. Il y a d'autres façons de se faire valoir comme femme sans la performance dans le travail. C'est ce que notre société devrait démontrer à ses femmes pour les encourager à vivre avec leurs différences :c'est nous qui accouchons, avec toute l'énergie qu'une grossesse et la récupération après l'accouchement nous demande! Si, pour être considérée égale à l'homme, je dois avoir des enfants et faire la même carrière que mon mari, je suis tarée! Je travaillerai 2 fois plus que lui pour bénéficier de la même reconnaissance. Aucun sens!
Ce qui rend les mamans nord-américaines heureuses, c'est justement d'avoir le choix entre rester à la maison, travailler à temps plein ou à temps partiel. C'est d'arrêter de faire culpabiliser les mères pour leur choix. Parce que la, quoi qu'on fasse, c'est pas correct. On reste à la maison, on fait rien et on surprotège nos enfants, si on va au travail, bien la, c'est pas correct encore, parce qu'on est pas assez présente et on les abandonne!

Le Monde utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités des réseaux sociaux et vous proposer des publicités personnalisées. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies dans les conditions prévues par notre politique de confidentialité. En savoir plus et gérer les cookies.

Le groupe A travaillant en autonomie, les tutorés pouvaient solliciter l’aide auprès de leur tuteur. Ces derniers, en fonction de l’avancée de leur travail personnel, posaient au milieu de la table la face du carton de disponibilité (occupé ou disponible). À l’issue de ce travail, chaque membre de la dyade devait remplir une grille (document Word, environ 17 ko). Il fallait ici répondre à trois questions fermées (pour ne pas rendre la tâche ardue) en cochant « oui » ou « non ». La dernière question nécessitait toutefois un petit développement. J’ai mis en place cette grille, car je voulais m’assurer qu’il y avait bien une concordance entre la grille du tuteur et celle du tutoré. Par ailleurs, cela me permettait de vérifier a posteriori si la pratique du tutorat avait été effectuée ou non. Restait à vérifier si cette situation effective avait été profitable au tutoré en proposant par exemple des exercices similaires à ceux vus lors de la séance précédente. On pourrait également demander aux tutorés de signifier s’ils ont répondu à l’exercice grâce à l’aide donnée auparavant par le tuteur ou non, et ce quelle que soit la validité de la réponse.
19Il semble donc à travers ces deux derniers travaux que la problématique soit passée au cours de cette période de l’étude globale du type de situation (tutorielle, coopérative, individuelle) à l’étude plus spécifique de certaines composantes (les échanges verbaux et les expériences manipulatoires directes sur le matériel) supposées importantes dès lors qu’elles constituent des moyens fort utiles d’évaluer les progrès des novices. On verra plus loin qu’en ce qui concerne les échanges, des analyses variées du discours du tuteur comme de l’apprenant, ou bien l’enchaînement de conduites spécifiques entre eux, nous permettent de mieux identifier le chemin parcouru par les protagonistes dans l’élaboration des connaissances de l’apprenant.
Puisque le tutorat qui s’ensuit est tout de suite annoncé, je demande aux élèves de rappeler les modalités de l’aide que peut apporter un tuteur. Il me semble nécessaire de le faire systématiquement pour inscrire en eux un principe élémentaire du tutorat : ne pas faire à la place du camarade, ne pas lui donner la réponse, mais plutôt le guider, notamment en lui posant des questions.
8Le point commun entre ces deux méthodes pédagogiques de travail de groupe se situe dans l’apport d’idées nouvelles et/ou contradictoires d’autrui. Qu’elle vienne d’un pair plus expert ou d’un pair considéré comme un égal, la confrontation de points de vue différents peut permettre la décentration et le développement de la pensée. De simple « facteur du développement » chez Piaget, l’expérience sociale devient « facteur causal » du développement cognitif individuel.
Pour être commis à la saisie de données, il est essentiel de posséder de fortes capacités organisationnelles et informatiques, car vous serez amené à travailler avec divers programmes informatiques, applications en ligne, bases de données et systèmes CRM. Dépendamment de votre rôle, le type de données que vous traitez peut varier. Par exemple, vous pourriez traiter des données internes ou externes. Le poste de commis à la saisie de données est un poste de premier niveau, qui vous permettra d'évoluer vers des postes plus seniors à mesure que vous acquérez de l'expérience.
34Les travaux relatifs aux tuteurs sont moins nombreux que ceux réalisés sur les novices. Comme pour les bénéfices des novices, nous examinons tour à tour la contribution en la matière des expériences pédagogiques et des travaux expérimentaux. Nous nous centrons sur des travaux récents s’intéressant davantage aux processus inférentiels en jeu dans les interactions, ou encore aux conceptions que les enfants peuvent développer plus largement de la situation d’enseignement/apprentissage.
2Qu’il s’agisse de jeunes enfants, qui retiendront plus particulièrement notre attention dans le cadre de cet article, ou d’élèves plus âgés, les interactions préconisées ont en commun de réunir des sujets de niveaux scolaires différents, l’un des deux partenaires pouvant être considéré comme étant novice par rapport au second qui, étant plus avancé scolairement, peut être considéré comme plus expert. Ces interactions peuvent encore être caractérisées par le fait que les deux partenaires concernés poursuivent des buts distincts. D’après Beaudichon, Verba et Winnykamen (1988), le but du sujet novice est « de faire » pendant que celui de l’expert est de « faire faire ». La tutelle entretient dans cette perspective un lien étroit avec l’imitation définie comme « l’usage intentionnel de l’action d’autrui comme point de départ et/ou comme guide de l’activité orientée vers un but » (p. 134). Deux expressions de l’imitation peuvent alors être envisagées. Dans l’une, le modèle n’a pas conscience d’être imité et le sujet-observateur organise ses actions individuellement. Dans l’autre, le modèle est conscient de son rôle et peut présenter des variations importantes dans ses conduites adressées au novice. Il peut tout aussi bien ne pas intervenir et rendre ainsi l’observateur autonome, que s’ajuster aux besoins de ce dernier. Autrement dit, l’imitation et la tutelle se situent sur un continuum dans lequel les variantes dépendent essentiellement du degré de conscience que l’enfant potentiellement tuteur, qui nous intéressera plus particulièrement ici, a de son rôle. Les conséquences de la dynamique pédagogique et relationnelle instaurée au sein de la dyade peuvent aussi entraîner l’instauration de moments plus ou moins durables d’équilibre des savoirs et/ou des savoir-faire. Ces moments d’équilibre font apparaître des mécanismes d’acquisition de connaissances comme la co-construction. Les auteurs définissent ce mécanisme comme une « symétrie des compétences et des relations, ainsi qu’un but partagé » (p. 134). Ces trois mécanismes d’acquisition (tutelle, imitation et co-construction) renvoient donc à des moments spécifiques que peuvent traverser les enfants dans une situation interactive d’acquisition.
L’apprentissage coopératif et le tutorat sont des méthodes pédagogiques assez proches des travaux de groupe en contexte situationnel scolaire et visent à faciliter l’apprentissage des élèves. Dans le premier, l’égalité des compétences est en principe requise pour permettre aux élèves de coopérer et de progresser ; dans le second, c’est la différence de compétences entre un tuteur et son (ou ses) tutoré(s) qui est mise en place. L’asymétrie et la symétrie des compétences sont questionnées dans le contexte du collège dans des travaux de groupe sur des tâches de Français. Les interactions pouvant se mettre en place entre les élèves, l’âge des élèves, le fait qu’ils soient en position d’égalité ou non, les relations découlant des rôles définis ou non, et le type d’activité demandée sont autant de facteurs susceptibles de modifier les résultats des uns et des autres et de pouvoir favoriser leurs apprentissages scolaires. Ainsi, les groupes structurés sur la base de l’asymétrie de compétences peuvent bénéficier d’une plus-value interactive.
En fait, il est important de rencontrer d’autres entrepreneurs, il y a des clubs ou des réseaux pour cela. Nous pouvons échanger des questions communes, partager des questions, des doutes. J’ai passé plusieurs années au Centre for Young Leaders, qui est un excellent endroit pour grandir en tant qu’entrepreneur. Mais le désavantage de ces associations ou clubs est qu’il ne prend pas beaucoup de temps et d’argent. La CJD, par exemple, est de 10 à 20 heures par mois lorsque nous sommes pleinement engagés, et de 5 à 7 000 euros de budget global (contributions, formation, frais, etc.). Il y a de belles rencontres, des pairs pour penser à son entreprise, de grandes personnalités, de nouveaux amis, … J’ai rencontré mon mari ? Mais c’est assez prenant, et impossible de démarrer dans la phase de démarrage.
Toutefois, l’autonomie des aidants est relative, d’abord parce que, peu sûrs d’eux-mêmes et de ce qu’ils proposent, ils cherchent auprès de moi la validation des résultats, ensuite parce que l’explication de l’énoncé et de la procédure de résolution restent des tâches complexes, même avec la fiche méthodologique. D’ailleurs, à l’usage, la pertinence de cette fiche me paraît relative, car elle est peut-être trop dense, et sûrement trop directive.
MTurk est un site Web qui permet aux utilisateurs de publier soit un emploi ou faire un travail. Chaque travail peut être fait en quelques secondes à une heure. Selon la complexité du travail et le temps imparti pour le travail, payer des montants différents. Je ai pu faire 10 $ de l'heure à plusieurs dizaines d'emplois qui payaient 25 cents chacun. Chaque travail m'a pris juste une demi-minute. Il est très facile de travailler et peut être consulté à tout moment et de travailler aussi longtemps que vous le souhaitez. Il ya toujours de nouveaux emplois.
Depuis sa création en 2010, Deastance Services® emploie une vingtaine de personnes afin de répondre aux besoins d’externalisation de tâches administratives de ses clients, dont la saisie de données. De par son statut d’entreprise adaptée, Deastance Services® participe activement à l’inclusion des personnes en situation de handicap dans le monde du travail, tout en leur apportant des conditions de travail qui répondent à leurs besoins. En faisant appel à nos services, vous êtes en mesure de répondre au respect de la législation en vigueur sur l’emploi et le handicap. Vous bénéficiez également d’une diminution du montant de votre contribution Agefiph ou Fiphfp.
Heureusement, mon mari est du même avis. Mais cette décision me coûte beaucoup. Il faut réapprendre à vivre, littéralement! Je comprends toutes les femmes qui en restant à la maison peuvent sombrer dans la dépression. Il faut apprendre à penser à soi, à trouver des activités pour maintenir le social... ce n'est pas évident! Même après presque 4 ans, je travaille encore à ne pas m'oublier au profit de ma famille!
Je suis tellement heureuse d'avoir lue votre article, il ne fait que renforcer mon opinion face a la "job" de maman. Je suis moi-meme mere d'une fillette de 2 ans, et je ne cesse de dire a mon conjoint que j'adorerais retourner travailler a temps partiel, histoire de faire un peu d'argent de poche, sortir et socialiser avec les autres, mais malheureusement il ne partage pas la meme idee que moi, il dit que nous n'avons pas fait un enfant pour le faire elever par les autres ...)
bourse d'etudeNous cherchons des gens pour soutenir une ecole en Haiti.Nous cherchons des gens pour soutenir une ecole en Haiti.recherche famille d'accueil ou colocationbourse d'etude agricole graduite ou partielle au canadabourse d'etude agricole graduite ou partielle au canadademande avancement d'echelonDemande de bourse communicationequivalent AESdemande de bourseDER SCHNELLE UND FLEXIBLE NEBENJOB.Demande salaire uniqueje charche d'aide pour organisationbourse d'etudes superieurs gratuiteétudesChirurgie esthétique TunisBOURSE D'ETUDEDemande de bourse d'étudeInstitut de massage à Genève ou LausanneInstitut de massage à Genève ou LausanneAide soignanteDiscussion sur la supervision en coachingFormation coachingRencontrer l'âme soeur si c'est encore possible...demande de bourseVivre et travailler au CanadaDemande de bourse d'étude gratuita la recherche d`un nouveua jobAide pour une bourse d'étudeCherche des parrainages pour la scolarisation des enfants démunis en Guinée
Une synthèse (document Word, environ 35 ko) recense l’ensemble des écrits des participants ainsi que d’autres propositions que j’ai suggérées (comme ne pas s’occuper de ce qui se passe autour de soi par exemple). Cependant cette fiche met en évidence les conditions préalables pour un fonctionnement propice au tutorat, conditions qui peuvent être plus ou moins complexes à respecter, comme par exemple le rapport à la fatigue mentionné dans la dernière partie de la fiche. Ensuite, les tuteurs et moi-même avons parcouru ce document pour revoir et expliciter le contenu. Enfin, le tutoré a pu découvrir chaque partie de cette fiche que le tuteur lui a présentée. Nous nous sommes assuré que le tutoré avait bien compris la présentation de chacun des rôles dans la dyade.
Vous connaissez vraiment des gens autour de vous qui ont besoin de travailler, de chercher de l’immobilier ou de vendre leurs biens.Cette information vaut la peine et grâce à Nosrezo vous pourrez vous faire des amis ou des amis autour de votre région et vous pouvez leur envoyer les meilleurs professionnels professionnels et les plus connus.Pour chaque connexion, vous gagnez un paiement de 367 E par fichier.Vous pouvez également créer votre propre réseau et gagner des commissions sur ‘entreprise intégrée sur votre réseau.
Il existe des sites spécialisés dans les enquêtes payantes et les enquêtes qui vous permettent d’être payé pour participer à des enquêtes en ligne. Les sites de sondage vous envoient périodiquement des sondages auxquels vous pouvez répondre. Chaque sondage auquel vous participez vous permet de gagner de l’argent ou d’échanger des points contre des cadeaux.
Il peut sembler difficile, après avoir connu une certaine indépendance financière, de vous sentir « entretenue » par votre conjoint et de devoir systématiquement lui demander de l'argent pour acheter ce qui vous tente (pour vous, ou les enfants, ou la maison). Il est absolument nécessaire d'aborder ce sujet avec votre amoureux avant de vous lancer.
37Les facteurs de réussite au niveau de la situation tutorale se trouvent dans l’exploitation par les tuteurs des six fonctions d’étayage décrites par Bruner (2002), et confortés par les résultats en progrès des tutorés. Il est observé également qu’une des tutrices semble utiliser la tactique du conflit intentionnel pour questionner, impliquer et intéresser les tutorés de son groupe. Elle se trompe parfois, attend et accepte d’être remise en cause. Elle engage ainsi l’intérêt des tutorés, maintient l’attention vers la tâche et l’objectif défini de permettre aux autres de comprendre de quoi il s’agit et comment procéder, le contrôle de la frustration pour que la tâche ne soit pas trop éprouvante, et enfin la démonstration ou présentation de modèles. Cette élève elle aussi plus experte est davantage une tutrice à part entière. Les progrès des tutorés de son groupe l’attestent.

Vos connaissances seront utiles dans les domaines de l'administration ou des technologies de l'information, mais vous pourriez tout aussi bien rejoindre le domaine de la vente, du marketing, des ressources humaines ou d'autres domaines connexes. Parmi les rôles potentiels que vous pourriez endosser figurent les suivants : commis de bureau, assistant administratif, assistant en ressources humaines, commis comptable et bien d'autres. 
Entre d’une part : la Fédération Nationale des Travaux Publics (FNTP), la Fédération Nationale des Sociétés Coopératives de Production (FNScop-BTP) section Travaux Publics et, d’autre part : la Fédération Nationale des Salariés de la Construction et du Bois - CFDT, la Fédération BATI-MAT-TP-CFTC, la Fédération Générale Force Ouvrière du Bâtiment et des Travaux Publics et ses activités annexes - CGT F0, le Syndicat National des Cadres, Techniciens, Agents de maîtrise et assimilés des Industries du Bâtiment et des Travaux Publics et des activités annexes et connexes - CFE-CGC-BTP.
3Dans le cadre de cette revue de question, notre objectif est de nous interroger sur les conditions des bénéfices consécutifs au dispositif tutoriel. Ces bénéfices pouvant difficilement être approchés dans le cadre de l’accompagnement global d’un projet scolaire ou professionnel, nous avons choisi de nous centrer sur les bénéfices que les jeunes enfants pouvaient retirer du tutorat entre pairs. Cette perspective permettra, selon nous, d’éclairer de façon plus précise les ressorts des gains d’un tel dispositif et d’amener à mieux le connaître, voire à l’optimiser. Après une présentation des cadres d’analyse de ces travaux, ces derniers seront envisagés chez les novices, d’une part, et les tuteurs, d’autre part – sur la base de travaux expérimentaux mais également d’analyse de situations pédagogiques développées en milieu scolaire. Ces situations pédagogiques s’inscrivent dans la lignée du learning through teaching développé aux États-Unis dans les années 70 (voir aussi Baudrit 1999, 2002), ou sont issus des études anglo-saxonnes relatives à l’apprentissage coopératif (cooperative learning). Nous ne retiendrons de ces situations que celles présentant un dispositif d’évaluation visant à analyser les effets des interactions tutorielles mises en œuvre.
Toutefois, l’autonomie des aidants est relative, d’abord parce que, peu sûrs d’eux-mêmes et de ce qu’ils proposent, ils cherchent auprès de moi la validation des résultats, ensuite parce que l’explication de l’énoncé et de la procédure de résolution restent des tâches complexes, même avec la fiche méthodologique. D’ailleurs, à l’usage, la pertinence de cette fiche me paraît relative, car elle est peut-être trop dense, et sûrement trop directive.
Au cours de chaque tutorat, les tuteurs (K2 ou K3) sont répartis par binôme, chaque binôme s’occupant de 2 ou 3 tutorés. Dans un premier temps, les tuteurs expliquent aux K1 les conditions d’examen de l’épreuve. Puis, on attribue à chaque tutoré, un sujet de Travaux Pratiques. Les 2 ou 3 tutorés préparent en même temps leur sujet, avant de nous le présenter, chacun leur tour, en un temps chronométré. Au cours de ces 2 dernières étapes, les tuteurs doivent essayer de ne pas intervenir afin de reproduire les réelles conditions d’examen. Après chaque passage, les tuteurs réalisent un débriefing, en expliquant aux tutorés les points positifs et les points négatifs de leur prestation. Pendant ce moment d’échanges inter promotions, les tuteurs peuvent également donner des conseils aux K1 et répondre à toutes leurs questions éventuelles.
17Trois types de problématiques ont été jusqu’à présent distingués dans les études expérimentales réunissant un novice et un expert. Alors que certains travaux vont s’employer à comparer la tutelle avec d’autres modes de collaboration, d’autres vont se centrer sur la tutelle entre enfants comparée à la tutelle exercée par l’adulte, ou encore, déceler les facteurs susceptibles d’affecter ces effets. Dans tous les cas, ces expérimentations donnent lieu à une évaluation initiale des performances des sujets novices suivie d’un post-test à l’issue des interactions destiné à mesurer les progrès consécutifs aux interactions développées dans les différentes conditions expérimentales examinées.
Je demande ensuite aux uns comment ils s’y sont pris pour aider et pour expliquer à ceux à qui ils sont venus en aide, et aux autres s’ils pensent que les explications que le camarade leur a données les ont vraiment aidés. Plusieurs élèves ont affirmé qu’ils « y arrivaient mieux » avec l’aide d’un camarade, sans être certains de pouvoir désormais y arriver seuls. Des aidants reconnaissent que « ce n’est pas facile d’expliquer ce qu’il faut faire ». Et une élève, qui avait demandé l’aide d’une camarade a déclaré : « Elle ne m’a pas expliqué, elle a fait et j’ai recopié. »
Combien sont-elles chaque année à peser le pour et le contre : rester à la maison avec Junior ou reprendre le travail ? « Cette situation est aberrante ! Il faudrait pouvoir faire les deux. Aux États-Unis, il n’est pas rare qu’une femme exerce à mi-temps avec des responsabilités importantes. En France, c’est inenvisageable : il faut choisir entre carrière et enfants », se désole Isabelle Filliozat, psychothérapeute et auteure de Maman, je ne veux pas que tu travailles ! (Éditions Dervy Poche). Un choix parfois cornélien, comme en témoigne Hélène. « J’aurais adoré pouponner, mais financièrement c’était impossible. Au début, je pleurais tous les matins en déposant mon fils chez la nounou », raconte cette quadragénaire, avant d’expliquer que la situation s’est normalisée au bout de quelques semaines. Hélène peut-elle rétrospectivement se féliciter d’avoir pris la bonne décision ? « Quel que soit son choix, la mère ressent toujours de la culpabilité », répond la psychothérapeute. Alors quitte à culpabiliser, Marlène Schiappa n’a pas hésité : elle est retournée bosser sans sourciller !
Néanmoins, le ministre de l’Emploi émet un avertissement car ce règlement va à l’encontre de la volonté du gouvernement de faire travailler tout le monde plus longtemps. “C’est une faiblesse qui montre dans de nombreux cas que les entreprises n’ont pas anticipé; qu’elles ne savaient pas, par exemple, l’ampleur qu’allait prendre la numérisation, ou qu’elles ne s’y sont pas mises à temps”.
×