30Bien que ne disposant pas des mêmes moyens que l’adulte pour exercer la tutelle, les élèves-tuteurs ont néanmoins une « façon bien à eux » de procéder qui permet d’envisager une « utilisation raisonnable et raisonnée » du tutorat à l’école (Baudrit, 2003). Ces conditions permettent, dès l’école maternelle, de « créer un esprit de classe favorable à la construction de la citoyenneté », en mobilisant des compétences visées par les instructions officielles dans le domaine du « vivre ensemble » (Berzin, 2005a, 2005b). Pour autant, l’enseignement par les élèves-tuteurs ne peut prétendre à assurer la réussite de tous les élèves comme le montre l’examen des progressions individuelles dans le cadre du dispositif belge.
22Un progrès représente une différence positive entre la note obtenue à l’exercice intermédiaire et celle de l’exercice initial. Les différences négatives ou nulles obtenues dans les mêmes conditions ont été regroupées dans les non-progrès. La p-value calculée selon le test paramétrique t, est inférieure au niveau de signification alpha = 0,05. Il existe donc un lien significatif entre le travail de groupe en situation tutorale ou coopérative, et les progrès des élèves de ces groupes. Cette interprétation est confirmée par les résultats du test non paramétrique de Mann-Whitney (p-value = 0,006 < 0,05). Ainsi, le fait de travailler au niveau d’une situation tutorale semble davantage favoriser les apprentissages des tutorés, que les membres des groupes au niveau de la situation coopérative.
35Les expérimentations réalisées en Belgique abordées précédemment (Finkelsztein, 1994 ; Finkelsztein & Ducros, 1989) permettent d’apporter un éclairage plus précis sur le contexte et les conduites qui favorisent les bénéfices apportés aux tuteurs. Rappelons que les tuteurs scolarisés sont explicitement avertis du rôle qu’ils auront à tenir et reçoivent une information préalable sur les difficultés des élèves et sur l’aide que leur intervention est susceptible d’apporter. Ils sont également sensibilisés au rôle du renforcement positif sur l’apprentissage et « soutenus » dans l’aide qu’ils apportent par un adulte référent. Une étude auprès d’un échantillon de 23tuteurs permet de rendre compte de la manière dont ces tuteurs perçoivent la situation à laquelle ils se trouvent confrontés. Bien que ressentant généralement une certaine appréhension relative à leurs capacités à aider l’autre dans ses difficultés, les tuteurs apparaissent tous motivés et se livrent à cette activité avec un plaisir certain. Ils la disent source de progrès pour les tutés et de bénéfices personnels pour eux-mêmes. Outre les progrès cognitifs, les tuteurs gagnent en autonomie, ce qui contribue à modifier la perception que les maîtres ont à l’égard de ces élèves tout venant.
34Les travaux relatifs aux tuteurs sont moins nombreux que ceux réalisés sur les novices. Comme pour les bénéfices des novices, nous examinons tour à tour la contribution en la matière des expériences pédagogiques et des travaux expérimentaux. Nous nous centrons sur des travaux récents s’intéressant davantage aux processus inférentiels en jeu dans les interactions, ou encore aux conceptions que les enfants peuvent développer plus largement de la situation d’enseignement/apprentissage.
Beaucoup de mamans à la maison qui recherchent des emplois à domicile ont trouvé leur revenu supplémentaire en proposant des services de tutorat dans des domaines où elles sont compétentes. Avec des taux allant jusqu’à 45 $ l’heure, créer une séance d’étude en groupe avec des enfants de différentes familles peut entraîner des taux de 135 $ / heure!

Cette année, je suis en poste dans une nouvelle école d’une autre commune ; je suis sorti du Réseau d’éducation prioritaire. Pour autant, le tutorat, et plus généralement les pratiques coopératives sont pour moi des modalités de travail que je souhaite entretenir et approfondir avec mes nouveaux élèves. Beaucoup d’obstacles rencontrés l’année dernière proviennent, je crois, de la façon dont j’ai amené ces changements dans ma pratique de classe et dans les habitudes de travail des élèves : par crainte de perdre le contrôle des séances et du fonctionnement de la classe, j’ai posé d’emblée un cadre de travail assez strict, sans avoir suffisamment creusé les questions qui me venaient concernant l’organisation de la classe, les contenus d’enseignements et la gestion des relations. Les séances types de travail en tutorat que j’ai menées me paraissent donc aujourd’hui plutôt artificielles, même si elles ont donné des résultats satisfaisants dans l’ensemble. Au cours de ces expériences et après certaines recherches documentaires, il m’est apparu que cette lente et complexe élaboration du cadre pouvait s’effectuer de manière plus naturelle par la réflexion et la prise de décision des élèves eux-mêmes. Ne peuvent-ils pas en effet concevoir par eux-mêmes la coopération, envisager ses bénéfices et en définir les conditions ? C’est l’expérimentation que j’aimerais mener cette année. Je souhaite placer le tutorat entre pairs parmi d’autres pratiques coopératives, notamment les conseils de classe au cours desquels peuvent être abordées les questions concernant les objectifs et les moyens du tutorat : quels apprentissages et pour qui ?, constitution des paires tuteur/tutoré, rôle, droits et obligations de chacun, refonte de l’emploi du temps, aménagement de la classe, disposition du mobilier, accès au matériel pédagogique, ressources, évaluations, etc.

Pour le Cese, les autres facteurs déterminants dans l’inactivité subie des femmes sont les contraintes pratiques et financières liées à la garde des enfants. Si la conciliation entre vie familiale et vie professionnelle repose exclusivement sur les mères, elles sont en plus victimes de cette conception implicite et archaïque qui veut que, dans le couple, ce soit d’abord à elles de sacrifier leur carrière professionnelle. D’après une étude de la Caisse nationale d’allocations familiales (Cnaf), 40 % des femmes qui se sont arrêtées de travailler après leur accouchement auraient préféré continuer.
C'est certain que le temps plein rend l'équation couple, parent, tâches ménagères extrêmement précaire. Mais je pense que lorsqu'on est bien, heureux dans ce que l'on fait, on trouve toujours le temps pour les bonnes activités. Il faut simplement être assez forte pour dire non et ne pas se laisser influencer par les qu'en dira-t-on de la pression sociale. Et un mari flexible n'est pas à négliger!
Et j'en passe... Une chose est sure : il faudra être absolument certaine de vouloir vous orienter dans cette direction, car sinon, vous serez effectivement malheureuse. Nos grand-mères ne se sont pas battues pour avoir le droit de travailler, mais plutôt pour avoir le choix de le faire. Si votre choix personnel consiste à rester à la maison, il est tout aussi valable et respectueux de la condition féminine que celui de votre collègue qui préfère placer ses enfants en garderie dès 6 mois.

Meilleurs emplois pour les mamans à la maison. Il s’agit d’une certaine compétence pour pouvoir équilibrer la maternité et un emploi à plein temps, et c’est pour cette raison que beaucoup cherchent des emplois pour rester chez eux à la place. Bien que cela puisse prendre beaucoup de temps en soi, de nombreuses mères ne peuvent pas encore secouer le besoin et désirent continuer leur travail, même si elles sont à temps partiel. À la lumière de cela, de nombreuses entreprises ont commencé à répondre aux mères pour un travail légitime à partir d’emplois à domicile, les mères qui souhaitent pouvoir encore s’occuper de leur enfant tout en gagnant un revenu supplémentaire et flexible sur le côté. Voici les 7  mieux essayés des meilleurs emplois pour les mamans à la maison.


Ce site utilise des cookies afin d’atteindre les objectifs énoncés dans notre «Chartre pour la protection des données personnelles et cookies». Pour en savoir plus ou pour retirer votre consentement, veuillez vous référer à cette chartre. En cliquant sur le X pour fermer, en faisant défiler cette page, en cliquant sur un hyperlien ou en poursuivant votre navigation, vous acceptez d’activer les cookies.×Je refuse
Au Québec, vous pouvez vous absenter du travail sans salaire si vous travaillez depuis plus de trois mois consécutifs chez votre employeur. Bonne nouvelle : à partir du 1er janvier, les deux premières journées prises pour des raisons de santé seront rémunérées pour tous les travailleurs, même si vous n’avez pas de jour de maladie payé à votre travail.

Bonjour, Je suis intéressée par l'offre saisie de données à domicile, afin d'augmenter mes revenues, je suis très à l'aise pour la manipulation de l'ordinateur et ayant une très bonne vitesse de frappe et de synthèse. J'ai déjà travaillée plusieurs année entant qu'opérateur de données. Je reste à votre disposition pour la suite, comptant sur vous. Bien cordialement
Il est 8 heures. Vous essayez désespérément d’« emballer » vos enfants encore à moitié endormis dans leur habit de neige pour les conduire à la garderie. Votre petit dernier ne trouve pas son nounours et votre fille n’arrive absolument pas à coiffer sa chevelure rebelle. Les plats du déjeuner traînent encore sur la table et y seront toujours à votre retour du travail en fin de journée alors que vous aurez à vous lancer dans la préparation du souper.
59L’intérêt cognitif pour des élèves à travailler en groupe est ici repensé en termes de formes à donner à ce travail collectif. Suivant le but et les objectifs que l’enseignant se fixe, il peut opter pour l’une ou l’autre situation. S’il vise des progrès rapides dans les apprentissages, le tutorat intraclasse semble être la méthode la plus bénéfique pour les tutorés qui vont s’enrichir des compétences du tuteur. S’il vise des progrès relationnels, en vue d’améliorer les relations entre élèves, l’apprentissage coopératif est cette fois plus favorisant. À condition toutefois de respecter :
22Un progrès représente une différence positive entre la note obtenue à l’exercice intermédiaire et celle de l’exercice initial. Les différences négatives ou nulles obtenues dans les mêmes conditions ont été regroupées dans les non-progrès. La p-value calculée selon le test paramétrique t, est inférieure au niveau de signification alpha = 0,05. Il existe donc un lien significatif entre le travail de groupe en situation tutorale ou coopérative, et les progrès des élèves de ces groupes. Cette interprétation est confirmée par les résultats du test non paramétrique de Mann-Whitney (p-value = 0,006 < 0,05). Ainsi, le fait de travailler au niveau d’une situation tutorale semble davantage favoriser les apprentissages des tutorés, que les membres des groupes au niveau de la situation coopérative.
Afin de travailler dans ce milieu, plusieurs qualités sont nécessaires : pour commencer, vous devez être quelqu'un de rigoureux. En effet, la saisie est un travail incompatible avec les fautes de frappe ou erreurs d'inattention. De plus, une maîtrise totale des outils informatiques est requise : vous pourrez être amené à utiliser plusieurs interfaces différentes, ce qui nécessite de bonnes capacités d'adaptation.

16Des élèves âgés de 11 à 13 ans scolarisés au collège en classe de sixième, sont confrontés collectivement à des exercices de français, orientés vers la compréhension d’écrits et la communication de sens. En tout cent huit élèves de sept classes de trois établissements participent à ce protocole décomposé en cinq phases. Tout d’abord, tous les élèves font individuellement l’exercice initial. Cela offre l’avantage de ne pas tenir compte des résultats scolaires des uns et des autres pour former les groupes. Certains acteurs reconnus par tous comme bons élèves en fonction de leurs niveaux scolaires habituels, n’ont pas forcément des notes aussi bonnes à l’issue du premier exercice, et vice versa pour les moins bons élèves pouvant avoir des scores surprenants. Ce n’est donc pas obligatoirement les premiers qui sont tuteurs et les deuxièmes tutorés. Les groupes sont ensuite constitués ainsi :

9La question de savoir qui, de la symétrie ou de l’asymétrie de compétences est la plus propice à favoriser les progrès des élèves dans les travaux de groupe est traitée dans la comparaison de l’efficacité du tutorat et de l’apprentissage coopératif avec des élèves de sixième. Le premier nécessite la présence d’un pair aidant plus compétent dans le groupe et donc une asymétrie de compétences entre les élèves ; et le deuxième la présence de pairs de même niveau, donc une symétrie pouvant permettre la coopération. Cette symétrie de compétences face à une tâche donnée peut toutefois être amenée à évoluer vers une asymétrie de positionnement dans le groupe face à cette même tâche. Cette première question est complétée par celle de savoir si le temps passé à travailler ensemble est un facteur déterminant pour ces mêmes progrès.

Le Cégep à distance est à la recherche de personnes qualifiées pour assurer l’encadrement des étudiants dans divers cours. Il constitue des banques de candidats pour pourvoir les différentes charges de tutorat. Posez votre candidature. Elle sera évaluée et vous pourriez être appelé à passer une entrevue téléphonique lorsque des charges de tutorat seront ouvertes.

33Cela dit, un seul groupe sur quinze est dans ce cas au niveau de cette situation, alors que cinq groupes coopératifs sur seize voient leurs trois membres en position de non-progrès après les trois premières séances, puis trois après les six séances collectives. Le phénomène le plus récurrent constaté dans ces groupes-là est le conflit pour la possession de la feuille de marque. En effet, son unicité semble conférer un certain pouvoir à celui qui la détient. Cela représente une source de conflits sociaux non négligeables prenant du temps et de l’énergie, non redistribués sur la résolution de la tâche.


La coïncidence entre la date de publication de mon texte dans La Presse samedi 7 janvier: (http://www.cyberpresse.ca/opinions/201201/05/01-4483211-mission-impossible.php) et la parution du vôtre ici est frappante pour ce sujet commun qu'est le travail à temps partiel et la conciliation travail-famille! C'est un thème qui mérite d'être abordé sur plusieurs tribunes car il est très actuel et intéresse de nombreuses familles au Québec. Je suis bien heureuse de lire votre Blogue. C'est un sujet de société et plus nous en parlerons, plus les choses risquent de s'améliorer à l'avantage des familles... et des entreprises également! En effet, ces dernières subiront les contre-coups positifis des aménagements de travail à temps partiel pour certain(e)s de ses employé(e)s. Certains postes de travail s'y prêtent plus que d'autres. Mais il faut prendre des actions concrètes, tant du point de vue personnel que de celui de l'employeur.
Le processus est simple. Une personne lance un projet en ligne sur Younited (anciennement appelé Union Loan, dit combien elle a besoin et les investisseurs (vous êtes) pour faire son argent à un taux très intéressant pour vous (le taux est beaucoup mieux si ‘A Booklet A) et pour lui (le taux est beaucoup plus bas que les prêts généralement accordés par les banques).

je suis trés heureuse de lire ces commentaires,je me sens comprise,je ne me sens pas seule,je me sens entourée,c'est un sentiment qui me remplit le coeur,j'ai 27ans je suis maman de deux petites filles adorables 3ans et 5 mois,avant d'avoir ma première j'occupais un poste intéressant dans le domaine médical,malgré quelques soucis et quelques désaccords j'avais comme meme un bon poste,mais une fois que j'ai eu mon ainée j'ai été incapable de la laisser,de me séparer d'elle,c'est à dire de reprendre le boubot,j'ai essayer pour quelques mois mais en final je craquais,ça était dur pour moi,je le vivais mal,j'ai été trés fusionnelle avec ma fille donc incapable de travailler et la sentir loin de moi,et le temps passe, je tombe enceinte de ma deuxième fille, et je suis toujours à la maison je ne travaille pas,mais la situation est complètement différente,je suis devenue trés colèrique,nerveuse,suceptible,angoissée,je vis dans le regret d'avoir laisser mon travail,ma vie sociale,mes collègues,mon échapatoir,je regrette mon choix,je vis trés mal cette situation,ça fait un peu plus de 3ans que ça dure,mon mari ne voit pas et ne comprend pas la détresse que je vis,je n'en parle à personne de peur d'etre incomprise,maintenant je compte réaliser un projet personnel pour pouvoir retravailler à temps partiel mais c'est long,et je commmence à désesperer,à baisser les bras,à me décourager,hors que ça ne me ressemble pas du tout,je suis de tempérament trés positif,je suis une bonne vivante,une rigolote,mais depuis quelques temps je commençais à me rendre compte que travailler c'est vital pour moi,j'ai besoin d'avoir une vie sociale,j'ai besoin de consacrer du temps pour moi,mon comportement avec mes filles a changé, je suis devenue parfois agressive,et je le regrette vraiment,je suis devenue une autre personne,j'ai changé en pire,je jalouse mes copines,mon entourage femmes qui travaillent,je jalouse les femmes qui tiennent à leur famille et en meme temps à leur travaille,maintenant les 3 ans sans travail qui sont passées me semblent comme une étérnité,je me sens comme éteinte sans travail,je suis épanouie avec mes filles,c'est ce que j'ai de plus chér au monde,je suis une maman trés posséssive et poule,mais mon épanouissement personnel et psychologique je l'ai perdu,j'éspére qu'un jour je le retrouverai,parce que je défirai qui que ce soit que si on est pas bien intérieuremet on ne le sera pas extérieurement,voilà c'est mon sentiment profond merci à toutes.
54Selon Cousinet (1969, p. 171) les adolescents comprennent que le groupe sera d’autant plus vivant si chaque individu y apporte sa part de coopération. Ce n’est cependant pas précisément ce que nous avons observé. En effet, cette conscience de l’action et de l’intérêt collectif n’apparaît pas naturellement. Il faut, semble-t-il, davantage de temps à certains élèves pour comprendre l’intérêt du travail collectif, résidant à l’intérieur même des échanges, des interactions, et pas seulement dans la simple réalisation de la tâche.
Le grand avantage, dans notre société contemporaine, c'est qu'aucun choix n'est forcément définitif! Contrairement à nos grands-mères qui restaient femmes au foyer toute leur vie sans avoir la possibilité de changer leur condition, nous pouvons décider de rester à la maison quelques années, puis de recommencer à travailler... Certaines femmes préfèrent retourner au travail lorsque leurs enfants sont tous à l'école, d'autres attendent qu'ils soient « grands » (après le secondaire), d'autres apprécient tellement leur rôle et leur routine qu'elles la conservent pour le reste de leur vie.
Vous avez dût déjà voir plusieurs annonces vous proposant de gagner des fortunes en faisant simplement de la saisie informatique à partir de chez vous. Devant le nombre d’annonces à ce sujet qui augmente chaque mois, vous devez vous demander si finalement ce ne sont pas de vraies offres qui rapportent. En effet, la règle veut qu’une entreprise qui fonctionne fasse parler d’elle grâce à la publicité. Malheureusement, en vérité 99% de ces annonces sont fausses, et méfiez vous de ne pas être la prochaine victime de cette fraude organisée.
Plus surprenant, par contre : les mamans à temps partiel fourniraient davantage d’occasions d’apprentissages à leurs jeunes enfants, tout en étant plus sensibles à leurs besoins, que les mères à temps plein ou à la maison. Leur « sensibilité » étant entendue par l’étude comme : leurs multiples attentions au quotidien, leur positivisme, leur respect de l’autonomie du tout-petit, leur style éducatif, etc.
×