27Des bénéfices au niveau du contexte scolaire. Les expériences qui soulignent l’impact du tutorat sur le contexte scolaire mettent en présence des sujets experts le plus souvent volontaires et explicitement avertis du rôle de tuteur que l’on attend d’eux. Contrairement à ce que nous avons vu dans le cadre des travaux centrés sur la comparaison adulte/enfant, les situations de tutorat entre enfants pourraient s’avérer plus satisfaisantes pour le tuté sur un certain nombre d’aspects que celles impliquant un adulte comme tuteur (Hartup, 1983). La pratique du tutorat peut notamment être considérée comme pouvant influer sur le développement social du novice à travers le respect et l’émulation des plus jeunes (novices) au contact de leurs compagnons plus âgés (tuteurs). Cette pratique serait également à l’origine d’une attitude plus positive de l’élève à l’égard de la matière sur laquelle porte l’enseignement (Cohen et al., 1982). L’analyse des situations d’interaction développées dans le cadre de la politique pédagogique belge de lutte contre l’échec en lecture précise ces premiers constats (Finkelsztein, 1986, 1987, 1988, 1990).
La saisie de données est une activité incontournable pour le bon fonctionnement des services dans les PME et les grandes entreprises … Les services marketing ont notamment besoin de collecter régulièrement des données avant de lancer un produit, de saisir des coupons-réponses lors d'un jeu concours ou lors d'une opération promotionnelle d'offre de remboursement (ODR)...
1La recherche présentée s’inscrit dans le champ de la psychologie sociale des apprentissages. Le rôle que peuvent jouer les interactions sociales sur les acquisitions scolaires des élèves est étudié à travers deux méthodes pédagogiques de travail de groupe. Les processus d’apprentissage en situation de groupe sont complexes. Suivant le but que l’enseignant se fixe, il lui faudra définir au préalable la composition des groupes qu’il va mettre en place : élèves de mêmes niveaux de compétences ou non ? Élèves qui se choisissent par affinité ? Par projet ? Combien d’élèves par groupe ? Des groupes mixtes ou non ? Au bout de combien de temps l’efficacité du travail apparaît-elle ? De nombreux travaux ont déjà répondu, ou tenté de répondre à ces questions (par exemple : Cohen, 1994 ; Meirieu, 1996 ; Proulx, 1999).
28Doise et Mugny (1981, p. 174) formulent un constat du même ordre : « il n’est pas exclu qu’existe un décalage temporel entre ces deux types de relations : une coélaboration cognitive (donc de niveau cognitif supérieur) peut être possible sans qu’encore les individus partenaires de ces interactions progressent lors d’un travail individuel ultérieur ». À savoir que, même si les membres de groupes coopératifs sont aptes à progresser suite au travail de groupe, ils pourraient ne pas le montrer encore lors des exercices individuels suivant immédiatement les séances collectives. Les bénéfices cognitifs peuvent apparaître plus tard : les résultats de cette recherche montrent en tout cas cette tendance.
Sur pôle emploi aucune annonce de travail a domicile, j’ai même demandé en agence. On m a répondu que cela n’existait pas. Je cherche en vain et je ne trouve pas… Que ce soit du petit conditionnement, de la mise sous pli, de la téléprospection… Enfin tout ce qui permet d’avoir un salaire déclaré… et possible sans qualification particulière…le bon coin, indeed il n y a pas non plus… Donc si vous avez de vrais pistes car ma perte de temps avec des arnaques c’est terrible n’hésitez pas. Merci
Visitez des sites d’annonces d’emploi. Sur ces derniers, vous pouvez trouver des postes de travail à distance et à plein temps. Même si les projets en freelance peuvent constituer un excellent moyen d’arrondir vos revenus à la fin du mois, il peut être difficile d’en vivre, et encore plus compliqué de faire des bénéfices grâce à eux. Vous pourriez donc envisager de chercher des postes à plein temps dans une société qui vous autorisera à travailler depuis chez vous.

Ne faites pas les tâches personnelles au cours des heures de travail. Étant donné que vous êtes chez vous, vous pourriez être tenté de faire quelques travaux domestiques ou même de vous occuper de vos enfants pendant vos heures de travail. Il s’agit là d’une mauvaise habitude, car cela peut gravement diminuer votre productivité au cours de la journée de travail. En plus, cela augmentera votre stress, car vous aurez la sensation de traiter des affaires personnelles et professionnelles au même moment[6].
Les crédits d’impôt (par exemple les avantages fiscaux accordés par les provinces, la prestation fiscale canadienne pour enfants, les crédits pour les taxes de vente, le crédit pour la TPS) sont calculés en tenant compte du revenu du ménage. Ainsi, si l’un de vous quitte son travail pour rester à la maison avec les enfants, vous recevrez un montant plus élevé du gouverment. Par exemple, si le salaire annuel de votre époux est de 60 000$ et que, de votre côté, vous laissez un travail qui vous en rapporte 30 000$, vous pouvez compter sur des montants additionnels de 1524$, sous la forme d’un crédit pour conjoint dépendant, et de 1 200$, sous la forme de prestations pour enfants (exemple valable pour l’Ontario).

46Ce tuteur remplit correctement son rôle en impliquant les tutorés dans la tâche, en les sollicitant, les encourageant, leur expliquant où chercher les réponses sans leur donner directement la solution. Il s’avère qu’à la séance suivante observée se déroulant lors des toutes dernières séances collectives, son comportement change et par là même celui des tutorés qui s’impatientent devant la démotivation du tuteur.
La double nécessité de « prendre le temps » et de construire et consolider un cadre de travail nous amène d’ailleurs à penser que le tutorat gagnerait à être institué dès le début de l’année scolaire, régulièrement et fréquemment, mais aussi sur plusieurs années : un travail mené sur le cycle, ou sur l’ensemble d’une école, assurerait une meilleure formation des élèves au tutorat et ancrerait cette forme de travail comme outil indispensable à la construction des savoirs de tous les élèves.
9In fine, ces différentes approches, qui ont en commun d’intégrer à parts égales les processus inter et intra individuels jusque-là considérés indépendamment, ont permis de mettre au jour une diversité de mécanismes socio-cognitifs d’acquisition. Ceux-ci représentent les différents moyens mis en œuvre par les enfants pour poursuivre le processus d’enseignement/ apprentissage dans des conditions où les savoirs et savoir-faire des participants, et en particulier ceux du novice, sont fluctuants et ponctuent les échanges de façon plus ou moins durable. Ces différents éléments conduisent aujourd’hui à privilégier un modèle pluridimensionnel de l’acquisition ou de la consolidation des connaissances (Beaudichon et al., 1988 ; Gilly et al., 1988).

6L’apprentissage coopératif se rapproche des travaux de groupe habituels en contexte situationnel scolaire, avec cette fois, des rôles non déterminés. Sa spécificité se situe dans le fait que l’apprentissage et les progrès de tous les membres du groupe sont visés, et que la participation de tous est nécessaire. Aux États-Unis la coopération recherchée entre les membres du groupe est associée à la compétition entre les différents groupes (Slavin, 1995). Cette forme particulière de travail collectif s’appuie sur une coopération intragroupale et une compétition extragroupale. Plusieurs autres formes d’apprentissage coopératif existent, comme la méthode jigsaw ou coopération en puzzle, dans laquelle chacun des membres d’un groupe étudie une partie d’un sujet puis l’enseigne aux autres. Cela offre l’avantage d’une large vision du sujet à tout le groupe, mais chaque membre ne connaît parfaitement que la partie qu’il aura étudiée.


Les réponses apportées aux questions que j’ai posées au groupe des cinq futurs tuteurs (voir le questionnaire [document Word, environ 114 ko] d’aide entre élèves et un exemple de questionnaire rempli [PDF, environ 1,6 Mo]) ont été récapitulées dans un document de synthèse sur l’aide (document Word, environ 44 ko) ; ces réponses m’ont permis de faire émerger d’autres questions. Elles allaient dans deux sens différents.
27Les travaux de Beaudichon (1982, p. 241) montrent l’imprécision première des messages émis entre partenaires de travail, et leur amélioration progressive. Ainsi, les interactions initiales des membres des groupes, au niveau de la situation coopérative seraient frappées d’imprécision et se trouveraient améliorées au fur et à mesure des séances collectives.
Si vous êtes à la recherche d’un travail réel à partir d’emplois à la maison et que vous vous sentez assez confortable pour quitter la maison, de nombreuses entreprises offrent également l’option de devenir un client secret. Les grandes entreprises veulent savoir ce que c’est que de faire l’expérience de leurs magasins du point de vue du client. En utilisant n’importe quel nombre d’applications shopper secrètes, soyez prêt à gagner jusqu’à quelques dollars par tâche.

Combien sont-elles chaque année à peser le pour et le contre : rester à la maison avec Junior ou reprendre le travail ? « Cette situation est aberrante ! Il faudrait pouvoir faire les deux. Aux États-Unis, il n’est pas rare qu’une femme exerce à mi-temps avec des responsabilités importantes. En France, c’est inenvisageable : il faut choisir entre carrière et enfants », se désole Isabelle Filliozat, psychothérapeute et auteure de Maman, je ne veux pas que tu travailles ! (Éditions Dervy Poche). Un choix parfois cornélien, comme en témoigne Hélène. « J’aurais adoré pouponner, mais financièrement c’était impossible. Au début, je pleurais tous les matins en déposant mon fils chez la nounou », raconte cette quadragénaire, avant d’expliquer que la situation s’est normalisée au bout de quelques semaines. Hélène peut-elle rétrospectivement se féliciter d’avoir pris la bonne décision ? « Quel que soit son choix, la mère ressent toujours de la culpabilité », répond la psychothérapeute. Alors quitte à culpabiliser, Marlène Schiappa n’a pas hésité : elle est retournée bosser sans sourciller !
Le grand avantage, dans notre société contemporaine, c'est qu'aucun choix n'est forcément définitif! Contrairement à nos grands-mères qui restaient femmes au foyer toute leur vie sans avoir la possibilité de changer leur condition, nous pouvons décider de rester à la maison quelques années, puis de recommencer à travailler... Certaines femmes préfèrent retourner au travail lorsque leurs enfants sont tous à l'école, d'autres attendent qu'ils soient « grands » (après le secondaire), d'autres apprécient tellement leur rôle et leur routine qu'elles la conservent pour le reste de leur vie.
Le contenu pédagogique, ci-joint, est un référentiel commun à tous les formateurs des Tuteurs des Travaux Publics. Chaque formateur, en fonction du public à former, pourra insister sur un thème précis, sans pour autant négliger les autres. Le dernier jour est réservé à la synthèse de la formation et au partage d’expériences. C’est un jour d’échanges.

Donner une liste de métiers c’est bien mais si je ne vous dis pas comment trouver une offre, ça ne sert à rien! Tout d’abord pour les emplois liés à l’informatique (rédacteur web, spécialiste SEO, webdesigner…), je vous conseille de proposer vos services sur les sites de jobbing comme Fiverr.com ou 5euros.com. Ces sites sont spécialisés dans ce secteur d’activité. Pour les autres métiers, vous trouverez beaucoup d’offres sur Leboncoin.fr même si je vous recommande d’être vigilant à cause du risque d’arnaques, Pôle Emploi mais aussi sur Indeed et sur Domicile-Emploi.net. Sur ce dernier site, je vous conseille d’être prudent car j’ai trouve beaucoup de propositions qui ressemblent à des arnaques bien connues. A vous faire faire le tri. Visitez également le site Frizbiz où vous pouvez proposer vos services pour garder des animaux, faire du repassage, faire du soutien scolaire…
×