Les réponses apportées aux questions que j’ai posées au groupe des cinq futurs tuteurs (voir le questionnaire [document Word, environ 114 ko] d’aide entre élèves et un exemple de questionnaire rempli [PDF, environ 1,6 Mo]) ont été récapitulées dans un document de synthèse sur l’aide (document Word, environ 44 ko) ; ces réponses m’ont permis de faire émerger d’autres questions. Elles allaient dans deux sens différents.
je souhaite trouver une activité rémunératrice à réaliser chez moi. je possède un n° de SIRET sous l’activité d’assistante de gestion mais ne sais pas comment trouver des clients. Sinon j’aimerais aider les entreprises et les particulier autour de moi. Je recherche à connaitre les demande de chacun. Je peux faire du démarchage dans les entreprises mais ne souhaite pas déranger les particuliers quand ils sont chez eux. Je ne me suis pas encore fais de site. Auriez vous des idées à me soumettre, Mr JULIEN, svp?

Quel sujet "actuel" et intéressant, car étant moi aussi mère de 2 enfants 4 et 2 ans puis enceinte d'un troisième, je me questionne souvent sur mon équilibre personnel versus ce que la société préconise et valorise. Personnellement, pour moi le meilleur des 2 mondes c'est l'équilibre! et je pense qu'il varie d'une mère à une autre. IL y a des femmes avec qui j'ai parlé qui, comme le démontre "l'étude", ne peuvent concevoir de rester à la maison; elles me disaient qu'elles perdaient plus vite patience avec leur enfant et s'accomplissaient et se réalisaient davantage dans leur travail. D'autres, ne peuvent concevoir au contraire de retourner travailler durant la petite enfance et changent ou cessent carrément leur profession!

Un opérateur de saisie est un professionnel du clavier d'ordinateur. Son travail consiste à la saisie informatique de données, de manuscrits, de documents, etc. D'autres missions de l'opérateur de saisie consistent à classer les adresses, à trier le courrier client, à rechercher des adresses sur Internet, à faire une correction des erreurs présentes dans les adresses de clients, etc. Cette personne s'occupe également de la saisie d'adresses, de la mise sous pli, de l'envoi d'e-mail de masse, etc.


Notre équipe est constituée d’opérateurs et opératrices de saisie formés et qualifiés pour réaliser ce type de tâches. À partir des documents et fichiers fournis, nous réalisons le travail demandé en nous adaptant à vos besoins, vos procédures et vos outils de traitement de données. Deastance Services® propose ses prestations, depuis plusieurs années, à toute sorte d’entreprises ayant des flux de données plus ou moins importants. Notre méthodologie et notre expérience en matière de saisie informatique nous ont permis de renouveler la confiance de nos clients.
Le Cégep à distance est à la recherche de personnes qualifiées pour assurer l’encadrement des étudiants dans divers cours. Il constitue des banques de candidats pour pourvoir les différentes charges de tutorat. Posez votre candidature. Elle sera évaluée et vous pourriez être appelé à passer une entrevue téléphonique lorsque des charges de tutorat seront ouvertes.
Toutes les différentes propositions du projet initial n’ont pas pu être effectuées lors de cette première année. Un tel projet appelle de nombreux changements dans la pratique de classe et ces changements ne peuvent se mettre en place que progressivement, sur plusieurs années. Nous avons choisi de nous concentrer sur quelques éléments de pratique : une série de mises en situation des élèves à l’école élémentaire (dont une filmée) et une sensibilisation au « métier » de tuteur en classe de 6e.
Dans cette perspective, le gouvernement allemand a annoncé lundi la création prochaine d'une nouvelle allocation de garde d'enfants. Elle sera destinée aux parents qui ne peuvent ou ne veulent pas obtenir une place dans une institution de garde pour leurs rejetons. Grâce à elle, il leur appartiendra de déterminer eux-mêmes s'ils souhaitent ou non réduire leur activité professionnelle, et dans quelle proportion.
De plus, vous devez vous attendre à vivre des changements dans votre réseau social : il se peut que vous viviez de l'isolement, surtout au début. En effet, vous ne connaîtrez surement que peu de personnes qui vivent comme vous. Si vous vous sentez seule, il est absolument nécessaire de sortir et faire des activités avec vos enfants : bibliothèques, magasinage, parc, associations de cafés-rencontre pour les mères au foyer, etc. Après quelque temps, vous aurez une vie à nouveau trépidante, entourée de personnes qui évoluent dans la même réalité que vous. Vous pourrez tisser de nouvelles amitiés, tout comme vos enfants.
« Sur les femmes, pèse toujours le soupçon rampant de l’inactivité » (1). Cette suspicion d’oisiveté, héritage de la non-reconnaissance du travail féminin pendant des siècles, frappe particulièrement les femmes au foyer. Pourtant, une étude du Conseil économique, social et environnemental (Cese), présentée fin janvier, montre que beaucoup d’entre elles rêvent d’un emploi. Comme le souligne le document, « il apparaît bien, en effet, que la grande majorité des femmes éloignées du marché du travail le sont à leur corps défendant ». D’après l’Insee, 4,5 millions de femmes de 24 à 65 ans sont recensées comme inactives en 2011. Parmi elles, des « chômeuses de l’ombre », qui cherchent un poste mais sont découragées par leur situation ou indisponibles (lire ci-dessus)… et 2,1 millions de femmes au foyer. 
Si leur nombre a baissé depuis 20 ans, elles étaient 3,5 millions en 1991, en revanche, la proportion des femmes restant à la maison par choix a été divisée par trois, passant de 59 % à 21 %. C’est bien souvent la fin de leur contrat de travail ou un licenciement qui les cloue à domicile.

Dans cette perspective, le gouvernement allemand a annoncé lundi la création prochaine d'une nouvelle allocation de garde d'enfants. Elle sera destinée aux parents qui ne peuvent ou ne veulent pas obtenir une place dans une institution de garde pour leurs rejetons. Grâce à elle, il leur appartiendra de déterminer eux-mêmes s'ils souhaitent ou non réduire leur activité professionnelle, et dans quelle proportion.


C'est tellement un choix personnel tout ca !!! Pour ma part ce n'est pas les premieres année que j'ai rusher mais c'est présentement et c'est pas finis. Je travail a temps pleins et mon plus vieux a commencer la premiere année. Il a des devoirs. Le retour a la maison le soir c'est dur !! Alors je me dit que lorsque mon plus jeune va commencer sa premiere année c'est la que l'organisation et la préparation seras la priorité ! Mais ce n'est pas la fin du monde travailler temps plein. Pour moi ce n'est pas envisageable de travaillé a temps partiel. Ca ne se fait pas dans mon domaine et honnetement j'aime trop mon travail !
18Comparaison de la tutelle par rapport à d’autres mécanismes. S’agissant des problématiques exposées précédemment et donc du mécanisme d’apprentissage le plus efficace chez l’enfant, un certain nombre de travaux expérimentaux ont comparé l’effet de la situation tutorielle, de la situation coopérative et/ou individuelle sur les performances cognitives des novices. Ils ont notamment permis de montrer que la situation tutorielle ou la présentation d’un modèle plus avancé est plus efficace comparée à la situation de coopération ou à la présentation d’un modèle similaire, chez des enfants d’âge préscolaire lors de la construction d’un ensemble de Légo à partir d’un modèle (Azmitia, 1988), et chez des enfants scolarisés dans une tâche de conservation des longueurs (Muguy, Doise & Perret-Clermont, 1975-76). Toutefois, Tudge, Winterhoff et Hogan (1996) constatent qu’au cours de la tâche piagétienne d’équilibre de la balance, la situation tutorielle est plus efficace que la situation coopérative ou la situation individuelle chez des enfants d’âge scolaire mais uniquement lorsqu’ils ne peuvent vérifier leurs hypothèses en manipulant les plateaux de la balance, restée bloquée. En revanche, si les enfants accèdent à ce retour d’expérience, c’est la situation individuelle qui devient alors la plus efficace. Ce qui nous amène naturellement à penser que, dans la situation tutorielle, les conduites de guidage verbal associées aux manipulations perturbent plus qu’elles n’occasionnent d’avancées au sein des dyades, comparées à la situation individuelle. L’efficacité de la situation tutorielle serait donc tributaire de la nature de la tâche à réaliser et/ou de la consigne donnée aux partenaires (tâche basée exclusivement sur des verbalisations vs tâche à dominante manipulatoire). Sur ce point, l’étude de Teasley (1995) est intéressante car l’auteur demandait explicitement aux enfants seuls ou en dyades âgés de 9-10 ans de verbaliser ou non lors d’une tâche de raisonnement scientifique utilisant l’ordinateur. Les résultats montrent une différence de performances en faveur du groupe qui verbalisait. En outre, les dyades autorisées à verbaliser présentaient des hypothèses plus élaborées dans leur raisonnement.
Restez à employés à domicile des tâches de bureau complets à la maison en utilisant leur propre matériel ou éventuellement les ordinateurs fournis par l'employeur. Ils transmettent alors que le travail à l'employeur par voie électronique, ou en vous rendant dans le bureau en personne. Certains employés de séjour à la maison prendre et faire des appels téléphoniques au nom de l'employeur ou d'effectuer d'autres fonctions.
Je pense qu'il faut s'écouter d'avantage et se faire confiance; pour ma part, le travail à temps partiel est l'idéal dès que nos enfants ont 2 ans. Il est important d'être les personnes qui passent le plus de temps, je parle autant du père que de la mère, auprès de nos petits de 0 à 2 ans. Je trouve ça triste de voir des parents travailler comme des forcenés 5 jours semaines alors que bébé à 8 mois et qu'il passe ses grandes journées à la garderie. Ces parents reviennent à la maison brûlés pour faire la routine des tâches, se chicanent plus et n'ont presque plus d'énergie pour s'occuper de bébé? Et c'est ce qui m'inquiète de notre société capitaliste qui favorise toujours plus la performance et l'argent au détriment de l'ÊTRE. Certains me disent qu'ils ne peuvent se le permettre de rester à la maison et qu'ils doivent travailler pour payer leur voiture de l'année, la poussette neuve de 300$, les éléctros tout neufs, le chalet, etc...
Il est 8 heures. Vous essayez désespérément d’« emballer » vos enfants encore à moitié endormis dans leur habit de neige pour les conduire à la garderie. Votre petit dernier ne trouve pas son nounours et votre fille n’arrive absolument pas à coiffer sa chevelure rebelle. Les plats du déjeuner traînent encore sur la table et y seront toujours à votre retour du travail en fin de journée alors que vous aurez à vous lancer dans la préparation du souper.
Au cours de chaque tutorat, les tuteurs (K2 ou K3) sont répartis par binôme, chaque binôme s’occupant de 2 ou 3 tutorés. Dans un premier temps, les tuteurs expliquent aux K1 les conditions d’examen de l’épreuve. Puis, on attribue à chaque tutoré, un sujet de Travaux Pratiques. Les 2 ou 3 tutorés préparent en même temps leur sujet, avant de nous le présenter, chacun leur tour, en un temps chronométré. Au cours de ces 2 dernières étapes, les tuteurs doivent essayer de ne pas intervenir afin de reproduire les réelles conditions d’examen. Après chaque passage, les tuteurs réalisent un débriefing, en expliquant aux tutorés les points positifs et les points négatifs de leur prestation. Pendant ce moment d’échanges inter promotions, les tuteurs peuvent également donner des conseils aux K1 et répondre à toutes leurs questions éventuelles.
Je passe dans les binômes tuteur/tutoré et m’informe de ce qui se passe. Au fur et à mesure, je note au tableau les éléments de méthode que les tuteurs utilisent : le verbe, on peut le conjuguer, on peut l’encadrer par la négation ; pour trouver le sujet, on demande « qui est-ce qui… ? » ; pour trouver le COD on fait « sujet + verbe + qui ou quoi ? », etc.
Suite à ce premier tutorat, le retour des tutorés et des tuteurs a été très positif. Il en est ressorti, d’un point de vue général, une envie de renouveler l’expérience. Les tutorés ont surtout apprécié les conseils apportés par les tuteurs qui les ont beaucoup rassurés et le fait de pouvoir revoir les techniques vues en cours afin de les perfectionner. Ce tutorat a aussi beaucoup apporté aux tuteurs, et leur a permis de partager leurs connaissances et leur expérience concernant cette épreuve. Rendez-vous très vite pour un prochain tutorat !
Il est possible de trouver sur Internet de nombreuses opportunités de travail à distance, et la saisie de données fait partie des plus populaires d’entre elles. Si vous êtes doué en matière de saisie de données, et si vous cherchez à travailler depuis votre domicile, il y a un certain nombre d’options que vous pouvez choisir, y compris celle de travailler en freelance afin d’arrondir vos revenus à la fin du mois ou celle d’occuper un poste à plein temps qui pourrait vous permettre de lancer votre carrière. Pour travailler depuis chez vous, vous devez être organisé et autonome, mais si vous vous y prenez bien, cela peut représenter une formidable opportunité pour vous.
15Du côté des observations recueillies dans des situations plus standardisées, plusieurs facteurs, dont nous donnerons quelques exemples sans prétendre à l’exhaustivité, sont identifiés comme influençant directement la fréquence des conduites tutorielles. C’est le cas du type de consigne, du degré de familiarité ainsi que des caractéristiques des partenaires de la dyade (Bensalah, 2003) ou encore du degré de maîtrise de la tâche par le tuteur chez des enfants scolarisés. Lorsque la consigne donnée aux enfants permet l’établissement des rôles de tuteur et de novice (avec consigne versus sans consigne ou une consigne de collaboration), les conduites tutorielles sont manifestement convoquées. C’est le cas, par exemple, dans une tâche de classification chez des enfants de 5-6 ans (Fraysse, 1991) et dans une tâche de logique (recherche de toutes les manières possibles de placer quatre jetons de quatre couleurs différentes) avec des enfants de 9ans et 4mois à 10ans et 6mois (Berzin, Cauzinille-Marmèche & Winnykamen, 1996). Le degré d’affinité ou de familiarité entre les membres de la dyade a également un effet spécifique sur les conduites des enfants. Dans l’étude de Foot et Barron (1990), les tuteurs amis1 âgés en moyenne de 8ans et 8mois donnent davantage d’informations et questionnent plus fréquemment leurs partenaires novices que les tuteurs non-amis dans une tâche où ils devaient transmettre aux novices les règles relatives au code de la ville à partir d’images. Dans l’étude de Bensalah (1995), les novices amis2 de 9ans et 6 mois présentaient une activité plus importante au regard de la réalisation d’un puzzle à trois dimensions que les enfants ne présentant pas d’attraction mutuelle. Dans ces conditions, c’est à la fois la nature et la fréquence des conduites tutorielles qui sont affectées. Par ailleurs, les travaux de Verba et Winnykamen (1988, 1992) ont montré que, lorsque des caractéristiques renforcent l’asymétrie (par exemple l’âge ou le niveau scolaire3), les conduites tutorielles sont plus fréquentes. C’est également le cas lorsque les tuteurs de 9 et 11 ans présentent un score élevé dans la maîtrise de la tâche de catégorisation de photos d’animaux (Foot & Morgan, 1988). En effet, ils informaient davantage les novices de 9 ans qui à leur tour utilisaient plus souvent le matériel, attitude encouragée en retour par les tuteurs.

32Au niveau de la situation tutorale, quand un tuteur ne remplit pas son rôle, ne s’occupe que de la tâche à accomplir et n’utilise pas les fonctions d’étayage pour aider les tutorés, ceux-ci n’accusent pas de progrès. C’est-à-dire que leurs trois résultats sont plus faibles après les séances collectives qu’initialement. Ainsi, le niveau de compétences plus élevé ne suffit pas à faire un bon tuteur. Une tutrice n’a pas pu ou su utiliser ses compétences pour expliquer et aider les membres de son groupe. L’on peut dire que, tout en étant restée experte, elle n’est pas devenue une véritable tutrice.
Au final, cela concorde avec tout ce que j’entends autour de moi. Pour avoir rencontré beaucoup de mamans à la maison (lors de mes 2 années passées auprès des Mâtinées Mères-enfants), je confirme que la plupart étaient heureuses de leur congé de maternité tout en doutant fortement que cela leur convienne pendant plusieurs années. Elles avaient besoin de se réaliser aussi « ailleurs ». En dehors de leur couple, de leur ménage et de leur maternité.
×