43Le guidage et l’étayage du tutorat semblent autoriser une forme de passivité dans les interactions si elle est associée à l’imitation. L’apprentissage coopératif ne paraît pas supporter ce type d’interactions « molles », puisque cette paresse sociale décrite par Huguet et Monteil (1996) n’aboutit pas à des progrès de la part des élèves. Au niveau de la situation tutorale, le tuteur est là pour impliquer tous les membres du groupe dans la tâche, à la différence de la situation coopérative où des élèves peuvent rester en retrait sans que personne ne les sollicite.
Pour beaucoup de gens, ils sont en fait plus productif lorsque vous travaillez à la maison alors quand dans le bureau. Ils ne ont pas les distractions de réunions et collègues les interrompre toute la journée. Pour les employeurs, ils économisent les coûts de la surcharge de fournir un lieu de travail et, éventuellement, de l'équipement pour le salarié à utiliser.
Les réponses apportées aux questions que j’ai posées au groupe des cinq futurs tuteurs (voir le questionnaire [document Word, environ 114 ko] d’aide entre élèves et un exemple de questionnaire rempli [PDF, environ 1,6 Mo]) ont été récapitulées dans un document de synthèse sur l’aide (document Word, environ 44 ko) ; ces réponses m’ont permis de faire émerger d’autres questions. Elles allaient dans deux sens différents.
16Des élèves âgés de 11 à 13 ans scolarisés au collège en classe de sixième, sont confrontés collectivement à des exercices de français, orientés vers la compréhension d’écrits et la communication de sens. En tout cent huit élèves de sept classes de trois établissements participent à ce protocole décomposé en cinq phases. Tout d’abord, tous les élèves font individuellement l’exercice initial. Cela offre l’avantage de ne pas tenir compte des résultats scolaires des uns et des autres pour former les groupes. Certains acteurs reconnus par tous comme bons élèves en fonction de leurs niveaux scolaires habituels, n’ont pas forcément des notes aussi bonnes à l’issue du premier exercice, et vice versa pour les moins bons élèves pouvant avoir des scores surprenants. Ce n’est donc pas obligatoirement les premiers qui sont tuteurs et les deuxièmes tutorés. Les groupes sont ensuite constitués ainsi :
Il est 8 heures. Vous essayez désespérément d’« emballer » vos enfants encore à moitié endormis dans leur habit de neige pour les conduire à la garderie. Votre petit dernier ne trouve pas son nounours et votre fille n’arrive absolument pas à coiffer sa chevelure rebelle. Les plats du déjeuner traînent encore sur la table et y seront toujours à votre retour du travail en fin de journée alors que vous aurez à vous lancer dans la préparation du souper.
Je demande ensuite aux uns comment ils s’y sont pris pour aider et pour expliquer à ceux à qui ils sont venus en aide, et aux autres s’ils pensent que les explications que le camarade leur a données les ont vraiment aidés. Plusieurs élèves ont affirmé qu’ils « y arrivaient mieux » avec l’aide d’un camarade, sans être certains de pouvoir désormais y arriver seuls. Des aidants reconnaissent que « ce n’est pas facile d’expliquer ce qu’il faut faire ». Et une élève, qui avait demandé l’aide d’une camarade a déclaré : « Elle ne m’a pas expliqué, elle a fait et j’ai recopié. »
Ensuite, dans le cadre de la liaison école-collège, il serait intéressant d’envisager un tutorat interclasses dans le cycle 3 (qui intègre trois niveaux : CM1, CM2 et 6e). La logique qui voudrait qu’un aîné puisse aider son cadet a toutefois ses limites : le critère à mettre en avant ne doit pas être l’âge, mais bien les compétences sociales et disciplinaires.
Si vous êtes à la recherche d’un travail réel à partir d’emplois à la maison et que vous vous sentez assez confortable pour quitter la maison, de nombreuses entreprises offrent également l’option de devenir un client secret. Les grandes entreprises veulent savoir ce que c’est que de faire l’expérience de leurs magasins du point de vue du client. En utilisant n’importe quel nombre d’applications shopper secrètes, soyez prêt à gagner jusqu’à quelques dollars par tâche.
Chez OMEGA CONNECT, nous sommes spécialisés dans l’externalisation de certaines activités, dont la relation client, le traitement des données, et les services e-commerces. Nous intervenons dans de nombreux domaines pour vous aider à optimiser votre entreprise. Plus particulièrement, la saisie de données est un des services les plus prisés par nos clients. Grâce à notre équipe qualifiée, et à une démarche d’amélioration continue de nos process, nous pouvons vous offrir un service de qualité, fiable et sécurisé. Ainsi, vous pouvez nous confier sereinement vos données. Vous bénéficierez de tous les avantages que nous vous offrons en tant que prestataire saisie données.
Je suis d'accord. J'ai pris 40 semaines de congé parental. je devais prendre une autre année en congé différé. Pour diverses raisons, j'ai dû retourner travailler après 13 mois de congé en tout. Sur le coup, j'étais triste et j'avais l'impression d'abandonner mon enfant mais après quelques semaines, j'étais bien contente de faire autre chose de gagag gougou. heureusement, j'ai la chance d'avoir une nanny à la maison. Comme je travaillais alors sur les chiffres, j'ai été une autre année très présente ayant des congés en semaines et commenàant souvent à 15h00 ou 19h00, j'ai passé beaucoup de temps avec mon fils. maintenant, je suis sur un poste de jour 4 semaines de 4 jours et la cinquième de 5 jours. Mon fils va à la garderie 2-3 ou 4 jours semaines et sa nanny vient une ou deux journées. Je crois qu'il a le meilleur des deux mondes et moi aussi.
Une première série de six phrases est donnée, ce qui me permet de repérer huit élèves très à l’aise dans cet exercice. Les élèves travaillent d’abord seuls, puis s’entraident. On fait une correction rapide ensemble. J’annonce ensuite une deuxième série de phrases. Je désigne à la classe les huit élèves que j’ai repérés et qui seront tuteurs d’office, c’est-à-dire immédiatement, sans avoir besoin de refaire l’exercice. Les autres élèves pourront devenir tuteurs à leur tour à la fin de leur travail. Les tuteurs sont à disposition pour aider et pour valider les réponses.

23L’explication de ce résultat peut se situer dans le fait que le tutorat et son asymétrie de compétences représentent une situation plus habituelle pour tous les élèves. Sa structure hiérarchique ressemble en effet davantage à la situation enseignant expert/élève apprenant. Lorsqu’il est question d’apprentissages rapides, l’asymétrie de compétences semble plus favorisante que la symétrie.
Heureusement, mon mari est du même avis. Mais cette décision me coûte beaucoup. Il faut réapprendre à vivre, littéralement! Je comprends toutes les femmes qui en restant à la maison peuvent sombrer dans la dépression. Il faut apprendre à penser à soi, à trouver des activités pour maintenir le social... ce n'est pas évident! Même après presque 4 ans, je travaille encore à ne pas m'oublier au profit de ma famille!
11Dans le sillage de Bruner, la modélisation de la construction des connaissances est désormais fondée par de nombreux auteurs sur une perspective médiationnelle rendant compte de situations fortement dissymétriques maître/élève (voir par exemple Weil-Barais & Dumas Carré, 1998 ; Weil-Barais, 2004, concernant les apprentissages scolaires). Le travail de médiation réalisé par le maître est central. La tutelle, qui concerne en premier lieu les comportements de l’enseignant dans la mesure où il exerce une action sur l’élève, constitue un élément de cette médiation. L’efficacité de l’interaction est appréciée au travers de l’adéquation entre les conduites de l’élève et les intentions de l’action de l’enseignant. Cependant, la médiation scolaire inclut aussi le choix des tâches et des situations, les mises en scène pédagogiques, les formats des échanges, les stratégies interlocutoires... autrement dit, l’ensemble des dispositifs mis en œuvre pour rendre le savoir accessible à l’élève. D’après Weil-Barais (2004), être médiateur suppose de connaître les savoirs préalables des élèves et de négocier les changements que nécessite l’acquisition de savoirs nouveaux. La négociation entreprise par le maître vise donc à accompagner l’élève dans son travail de compréhension à partir de ce que le maître peut tirer des connaissances actuelles de l’élève. Les avancées de ce dernier, si elles ne permettent pas d’accéder directement aux connaissances du maître, visent alors à s’en rapprocher et à laisser entrevoir à l’élève que le savoir en question est de plus en plus à sa portée. La médiation qui constitue, nous l’avons vu, une des tâches essentielles de la pratique professionnelle de l’enseignant n’est pas propre, selon nous, aux seules relations maître/élève. Elle intervient également dans le cadre des relations entre enfants. Il s’agit alors de déterminer par quels processus les enfants arrivent à déterminer une réponse commune. Qu’il s’agisse de la médiation exercée par l’enseignant ou du partage de significations nécessaire à la réalisation d’une tâche commune, l’analyse des processus en jeu dans l’exercice de cette médiation (Weil-Barais, 2004) rejoint la perspective séquentielle qui incite à rendre compte finement de processus d’enseignement/apprentissage uniques jalonnant les interactions sociales.

Beaucoup de mamans à la maison qui recherchent des emplois à domicile ont trouvé leur revenu supplémentaire en proposant des services de tutorat dans des domaines où elles sont compétentes. Avec des taux allant jusqu’à 45 $ l’heure, créer une séance d’étude en groupe avec des enfants de différentes familles peut entraîner des taux de 135 $ / heure!


Non mais Nico, je n’ai rien à enseigner … Nous avons tout à enseigner, à partager avec les autres, cela peut être une connaissance ou une aptitude. Vraiment. Et il y a nécessairement quelqu’un d’autre qui a besoin d’apprendre cela. Tu ne me crois pas? Voyons voir sur ce long article je vous dis comment donner des leçons spéciales, je vous promets que vous voudrez vous inscrire après cela (en plus, j’ai fait une petite vidéo pour vous montrer ce qu’est Superprof).

Déjà difficile, cette situation l’est encore plus quand elle est subie. « Mon salaire n’aurait pas couvert les frais de garde, d’autant que mes horaires étaient variables d’un jour à l’autre, ce qui rendait l'organisation difficile. Je n’ai donc pas eu vraiment le choix . J'ai arrêté mon job », témoigne Émilie. Si cette ex-coach sportive déclare s’éclater aux côtés de ses « deux loulous », c’est loin d’être le cas de toutes les femmes confrontées à la même situation. « Il n’existe aucune formation pour apprendre à élever sa progéniture. C’est une occupation chronophage, qui génère souvent des réactions émotionnelles fortes. Pas étonnant que certaines craquent ou tombent dans la dépression », déplore Isabelle Filliozat. Pour éviter de sombrer, une seule solution : voir du monde. Réunions organisées par la Leache League ou l’Union nationale femmes actives et foyer (FAEF), échanges dans des groupes de parents, sorties au parc à plusieurs… tout est bon ! Sans oublier bien sûr le meilleur : garder du temps pour son couple et ses virées entre copines.
Restez à la maison d'emplois ne sont pas pour tout le monde. Certains emplois exigent plus d'interaction au jour le jour avec les collègues et avec le public. Un séjour au travailleur à domicile doit être le souci du détail et l'auto motivé. Il ou elle doit être en mesure d'atteindre les objectifs et de faire délais sans la surveillance d'un superviseur. Hemust ont aussi de grandes compétences de communication afin qu'il puisse travailler à la maison sans avoir l'air absentes de leur travail.
Heureusement, mon mari est du même avis. Mais cette décision me coûte beaucoup. Il faut réapprendre à vivre, littéralement! Je comprends toutes les femmes qui en restant à la maison peuvent sombrer dans la dépression. Il faut apprendre à penser à soi, à trouver des activités pour maintenir le social... ce n'est pas évident! Même après presque 4 ans, je travaille encore à ne pas m'oublier au profit de ma famille!
39Conception du processus d’aide et compétences inférentielles en jeu. Qu’il s’agisse d’innovations pédagogiques ou de travaux de laboratoire, les travaux que nous venons d’évoquer montrent que les interactions tutorielles ne se révèlent pas uniquement profitables pour le novice. L’évolution des cadres de référence qui, nous l’avons vu en première partie, conduit aujourd’hui à s’intéresser davantage aux processus en jeu dans l’interaction qu’aux effets escomptés en terme de progrès cognitif, conduit depuis les années 2000 au développement de travaux centrés cette fois sur le rôle joué par les compétences inférentielles en jeu ou encore sur les représentations que les enfants peuvent se faire plus généralement de la situation d’enseignement/ apprentissage dont il s’agit d’analyser l’impact sur la nature du processus d’aide ou plus largement du type d’interaction développé. Ces travaux tentent de mettre en relation la nature du processus d’aide mis en œuvre avec le développement de la théorie de l’esprit, définie comme la capacité à attribuer des états mentaux à soi-même et à autrui (Premack & Woodruff, 1978).
12Les six fonctions d’étayage mises en avant par Bruner (2002, p. 277-279) permettent d’établir des indicateurs de la tenue ou non de leurs rôles par les tuteurs. Pour lui, ce qui est bénéfique tient autant aux composantes socioaffectives qu’aux aspects cognitifs. Les effets d’un tel processus de soutien vont bien au-delà de la simple réalisation assistée de la tâche. Le schéma de l’instruction efficace est à la fois dépendant de l’élève et dépendant de la tâche, les exigences de la tutelle étant engendrées par l’interaction.
20Comparaison de la tutelle entre enfants avec la tutelle exercée par l’adulte à l’égard d’un enfant. Concernant les caractéristiques de la tutelle entre enfants comparativement à celle de l’adulte envers un enfant, les travaux conduits dans cette perspective (Winnykamen, 1996, pour une revue sur la question) montrent que les performances des enfants-novices sont meilleures lorsqu’ils sont associés à un adulte. Ce sont les caractéristiques de l’aide apportée par l’adulte comparativement à celles de l’aide apportée par l’enfant qui permettent d’expliquer la différence de performances, et cette différence établit invariablement la supériorité de la dyade fortement asymétrique adulte/enfant.
Bonjour, Mère d'un enfant, je travaille actuellement à 70 % comme employée de commerce. Les fins de mois étant difficile je recherche un job à domicile afin de les arrondir... Je serais donc très intéressée par votre annonce. Je peux vous garantir un travail soigné et appliqué étant quelqu'un de très professionnelle et ayant une grande conscience professionnelle. Je vous laisse mon mail afin que vous puissiez me contacter : Toujours relier les messages à une identité Facebook si vous désirez entrer en contact avec une personne et précisez le dans le message si vous voulez que votre message soit validé Merci par avance
Parmi les orientations possibles, le choix du tutorat entre élèves s’est rapidement imposé. Cette pratique apparaissait comme la plus accessible (donc plus rassurante), mais aussi riche de possibilités dans nos classes caractérisées par une très forte hétérogénéité (des attitudes en classe, des résultats scolaires, de l’autonomie, etc.). Nous avons supposé que, dans un tel contexte, deux élèves de niveaux différents, ciblés à partir des observations de l’enseignant, pourraient s’enrichir mutuellement dans une forme de travail sans doute plus motivante pour eux. D’ailleurs, nous avions déjà tous plus ou moins mis en place cette modalité de travail. Nous nous demandions juste comment aller plus loin, c’est-à-dire comment passer d’une approche intuitive et informelle du tutorat à une approche plus formalisée, plus experte.
Au cours de chaque tutorat, les tuteurs (K2 ou K3) sont répartis par binôme, chaque binôme s’occupant de 2 ou 3 tutorés. Dans un premier temps, les tuteurs expliquent aux K1 les conditions d’examen de l’épreuve. Puis, on attribue à chaque tutoré, un sujet de Travaux Pratiques. Les 2 ou 3 tutorés préparent en même temps leur sujet, avant de nous le présenter, chacun leur tour, en un temps chronométré. Au cours de ces 2 dernières étapes, les tuteurs doivent essayer de ne pas intervenir afin de reproduire les réelles conditions d’examen. Après chaque passage, les tuteurs réalisent un débriefing, en expliquant aux tutorés les points positifs et les points négatifs de leur prestation. Pendant ce moment d’échanges inter promotions, les tuteurs peuvent également donner des conseils aux K1 et répondre à toutes leurs questions éventuelles.
Dans un premier temps, six professeurs (du CE2 à la 6e) se sont engagés à participer, avec l’équipe de circonscription, à la conception et à la rédaction du projet. Cela permettait de mener des expérimentations dans le premier degré comme dans le second degré. Au début, les modalités de la coopération susceptibles d’être expérimentées n’étaient pas fixées, tant sur le fond que sur la forme, mais s’interroger sur les pratiques coopératives en classe, et particulièrement dans les établissements REP+, a paru d’emblée intéressant. En effet, les difficultés rencontrées au quotidien, telles que les difficultés scolaires et les problèmes de comportements semblaient appeler d’autres modalités de travail et une certaine innovation pédagogique. Un tel projet pouvait faire progresser les élèves dans les apprentissages fondamentaux et améliorer le climat scolaire. Certains membres de l’équipe avaient déjà réfléchi à des dispositifs possibles, tels que la formation d’« élèves ressources » par champs de compétences en école élémentaire, ou encore la mise en place de jeux coopératifs dans la cour ou en EPS. Cependant la mise en œuvre avait seulement été occasionnelle, irrégulière et n’avait pas été pérennisée. Aussi l’appel à projet de Réseau Canopé a-t-il semblé un vecteur possible pour inscrire ces pratiques dans le long terme.
Mettez en place un espace de travail. Le matériel informatique dont vous aurez besoin pour faire le travail de saisie de données peut varier selon la compagnie pour laquelle vous travaillez et le genre de données que vous traitez. Avant de vous mettre au travail, vous devez veiller à ce que votre ordinateur et votre espace soient propices pour la tâche que vous allez effectuer.
Durant cette première phase, je circule dans la classe et encourage les élèves hésitants. Je leur demande d’expliciter leur façon de faire pour m’assurer non seulement de leur bonne compréhension de l’énoncé, mais aussi et surtout de leur capacité à revenir pas à pas sur une procédure, compétence qui sera indispensable aux tuteurs bientôt désignés. Entre autres, un élève de CE2 semble avoir des facilités dont ne dispose aucun autre élève. Il résout facilement le problème par une procédure qui lui est personnelle mais, à mon avis, difficilement transmissible. Je l’amène donc à réfléchir à d’autres procédures possibles qu’il pourrait expliquer à un camarade en difficulté.
Visitez des sites de projets freelances pour commencer. Il existe sur Internet de nombreux sites sur lesquels vous pouvez aller pour trouver des contrats freelances de saisie de données qui sont rémunérés. Sur ces sites, vous trouverez des contrats par projet, et même si ce n’est pas toujours la meilleure source si vous cherchez un revenu régulier, cela peut néanmoins vous procurer de l’expérience que vous pourrez utiliser au moment de postuler pour des emplois à plein temps[1].
28Doise et Mugny (1981, p. 174) formulent un constat du même ordre : « il n’est pas exclu qu’existe un décalage temporel entre ces deux types de relations : une coélaboration cognitive (donc de niveau cognitif supérieur) peut être possible sans qu’encore les individus partenaires de ces interactions progressent lors d’un travail individuel ultérieur ». À savoir que, même si les membres de groupes coopératifs sont aptes à progresser suite au travail de groupe, ils pourraient ne pas le montrer encore lors des exercices individuels suivant immédiatement les séances collectives. Les bénéfices cognitifs peuvent apparaître plus tard : les résultats de cette recherche montrent en tout cas cette tendance.

La plupart des commis à la saisie de données débutent avec un salaire compris entre 26 000 $ et 30 000 $. Votre niveau d'expérience, votre lieu d'exercice, le type de données que vous traitez et votre entreprise sont autant de facteurs qui influent sur votre salaire de départ. Avec de l'expérience, vous pouvez espérer obtenir jusqu'à 40 000$ par an. Cependant, l'expérience vous ouvrira d'autres opportunités plus lucratives au sein de votre entreprise ainsi que dans d'autres organisations.

Alors maintenant, nous savons comment garder l’argent sur Internet et nous sommes en mesure de l’utiliser plus tard, faire quelque chose de plus sérieux … gagner de l’argent! A ce stade, nous devrions penser à choisir une méthode ou un domaine qui va nous gagner car il y en a beaucoup comme PTC, PTR, Aurora, uploader, freelance en Tunisie … ou si vous êtes un professionnel et que vous gérez un domaine bien défini vous êtes également les bienvenus … tant de tutoriels, de guides et de stratégies sur les devoirs seront mis en place sur notre site expliquant le concept de chacune de ces méthodes pour vous permettre de gagner de l’argent en Tunisie selon vos compétences et selon le temps qui vous est consacré … Je vous invite à rejoindre notre page facebook pour découvrir et bénéficier des nouveaux tutoriels publiés!
livret 2 vae moniteur educateurexemple livret 2 VAE AMP complété et validéJe suis une infirmière québecoise qui aimerais aller travailler en tunisie,Je travaille comme infirmExemple de VAE Educateur-Spécialisé validé par le JuryCherche stage en architecture d'intérieurjob à domicile (saisie de données)VAE recherche livret 2 validedemande de bourse d'etude gratuite au canada et en europe. VAE DEMEdemande de poste ffi psychiatrie en france
Je suis une personne sérieuse et fiable, domiciliée en Suisse. Suite à un problème de santé, je recherche activement un nouveau challenge professionnel, mais tant la conjoncture que mon âge (la cinquantaine) sont considérés négativement. J’ai une bonne formation comptable avec plus de 30 ans d’expérience, et de bonnes connaissances informatiques, notamment en EXCEL. Je suis sûr que je suis capable d’appréhender ACCESS sans trop de difficulté.

Ce qui rend les mamans nord-américaines heureuses, c'est justement d'avoir le choix entre rester à la maison, travailler à temps plein ou à temps partiel. C'est d'arrêter de faire culpabiliser les mères pour leur choix. Parce que la, quoi qu'on fasse, c'est pas correct. On reste à la maison, on fait rien et on surprotège nos enfants, si on va au travail, bien la, c'est pas correct encore, parce qu'on est pas assez présente et on les abandonne!
Enfin, il est fréquent que ces mères au foyer souhaitent reproduire leur propre modèle familial, qui a « fonctionné. » Même si le discours actuel insiste sur l'importance pour les femmes d'obtenir une carrière satisfaisante, bien des femmes ont envisagé depuis leur plus tendre enfance de rester à la maison et élever leurs enfants. C'est leur propre conception de l'épanouissement. Rester à la maison peut sembler dégradant ou sclérosant pour certains, mais c'est à la personne concernée de décider comment mener sa vie...
Dans cette perspective, le gouvernement allemand a annoncé lundi la création prochaine d'une nouvelle allocation de garde d'enfants. Elle sera destinée aux parents qui ne peuvent ou ne veulent pas obtenir une place dans une institution de garde pour leurs rejetons. Grâce à elle, il leur appartiendra de déterminer eux-mêmes s'ils souhaitent ou non réduire leur activité professionnelle, et dans quelle proportion.
Afrique agent agents Antananarivo Appels entrants Appels sortants Appels téléphoniques Bpo Call Center call center mada Centre d'appels Centre de contact centre d’appel centres de contacts Centres d’appels consommateurs CRM entreprise expérience client Externalisation externaliser gestion de la relation client Grande île Mada Madagascar Malgache Malgaches Ocean indien offshore outsourcing Prestataire Prestataires prestations Prise de rendez-vous prospection téléphonique Relation client ressources humaines Service Client Sous-traitance Telemarketing Telephone Televente TIC téléopérateur Téléopérateurs

« Je ne vois que des bonnes raisons à cela », justifie cette dernière, présidente de l’association Maman travaille, avant de dresser une liste d’arguments longue comme le bras. Selon elle, les mères actives sont moins intrusives, puisque leur quotidien ne tourne pas exclusivement autour de leur marmaille. En outre, elles permettent à leurs bambins d’être davantage au contact d’adultes, ce qui est un gage de leur épanouissement personnel. Enfin, elles transmettent à leur progéniture un modèle en phase avec leur discours. « Il me semble difficile de dire à sa fille de travailler à l’école pour avoir un bon métier quand on n’a soi-même jamais flirté avec l’univers professionnel », illustre Marlène. Des propos auxquels Yohann adhère totalement. « Si ma mère m’avait demandé mon avis, je lui aurais conseillé de bosser ! », répond-il du haut de ses 35 ans. La raison ? Il a très mal vécu la pression maternelle durant son enfance. « Son job, c’était de s’occuper de ses trois enfants. D’une certaine manière, nous étions ses employeurs : elle travaillait pour notre réussite scolaire. Mais à l’adolescence, elle nous l’a reproché ! À l’entendre, elle s’est sacrifiée pour nous. Comme si les gamins que nous étions avaient eu le pouvoir de lui dicter sa conduite. En réalité, elle n’a jamais assumé son statut de femme au foyer », analyse le jeune homme avec le recul.
43Le guidage et l’étayage du tutorat semblent autoriser une forme de passivité dans les interactions si elle est associée à l’imitation. L’apprentissage coopératif ne paraît pas supporter ce type d’interactions « molles », puisque cette paresse sociale décrite par Huguet et Monteil (1996) n’aboutit pas à des progrès de la part des élèves. Au niveau de la situation tutorale, le tuteur est là pour impliquer tous les membres du groupe dans la tâche, à la différence de la situation coopérative où des élèves peuvent rester en retrait sans que personne ne les sollicite.

Faire du SEO, du référencement, du web marketing: Les métiers du net ne manquent pas et les plus recherchés sont ceux relatifs au référencement (faire connaître les sites et blogs). Pour des agences de référencement, vous pouvez travailler librement de chez vous. Idem pour le webmarketing. Un référenceur peut gagner plusieurs centaines d’euros par jour à condition d’avoir d’excellents résultats.
×